Tout sur Adam Neumann

L'investisseur technologique japonais SoftBank injecte une fois encore des milliards de dollars dans WeWork, le fournisseur d'espaces de bureau, qui a connu des problèmes dans son approche d'une entrée à la bourse finalement annulée. La participation de l'investisseur nippon atteint désormais les 80 pour cent.

L'entrée à la bourse de WeWork, qui devait rapporter des milliards de dollars, serait postposée au plus tôt au mois prochain. Voilà ce que mentionne le journal d'affaires américain Wall Street Journal sur base de sources au sein de l'entreprise.