Tout sur 4G

Au premier trimestre, Nokia a enregistré un recul de 9 pour cent de son chiffre d'affaires après sa fusion avec Alcatel-Lucent. L'ex-fabricant d'appareils mobiles, qui se concentre actuellement sur l'équipement réseautique, a pâti du recul des investissements des fournisseurs télécoms dans leurs réseaux mobiles.

S'il n'en tenait qu'à Deutsche Telekom, c'en serait fini des soucis de nombreux passagers aériens européens qui, tout en haut dans les airs, n'ont aucune portée avec leur smartphone ou tablette. L'entreprise télécom allemande a en effet conclu un accord avec l'exploitant de satellite Inmarsat pour garantir une accessibilité à la 4G dans les avions, selon le journal d'affaires britannique Financial Times d'hier lundi.

Base Company adapte ses abonnements. L'opérateur prévoit un pack data plus volumineux pour quasiment tous les clients. Les clients privilégiés pourront désormais utiliser jusqu'à dix giga-octets par mois.

Après Proximus, Mobistar et Base vont expérimenter eux aussi la 4G+ dans notre pays. "Avec cette variante de la 4G, l'on utilise un autre spectre que la bande... surpeuplée des 1.800 MHz", y déclare-t-on. "Ce sera donc à coup sûr une piste intéressante pour la Bruxelles."

Après Mobistar, Base a également conclu un accord avec Apple. Mais le fabricant de l'iPhone fait provisoirement la sourde oreille vis-à-vis du principal opérateur du pays.

A partir du 2 mai, vous pourrez utiliser aussi votre iPhone sur le réseau 4G de Base. Via sa maison mère KPN, Base a en effet conclu un accord avec Apple portant également sur la vente de l'appareil.

"Nous sommes prêts pour la 4G", déclare Jean-Marc Harion, CEO de Mobistar. Le lancement commercial est prévu pour ce trimestre. Mais l'entreprise dénonce à cette occasion la taxe sur les mâts d'antennes en Wallonie.

Base donne à ses clients 'postpaid' et 'prepaid' accès à son propre réseau 4G. Ce dernier n'est cependant pas encore disponible aux utilisateurs d'un iPhone.

Base Company a accueilli 52.000 nouveaux clients au cours du dernier trimestre. Son chiffre d'affaires tiré des services mobiles a cependant régressé de 9,7 pour cent durant cette période par rapport à celle de l'an dernier.