En sa qualité de consultant chez Salesforce, Jonathan Van Driessen se rendait à chaque fois compte de la manière dont les utilisateurs du logiciel de vente de son entreprise perdaient toujours du temps du fait qu'ils devaient introduire manuellement les données des clients. 'Il s'agissait par exemple de 'business developers' qui recherchaient des prospects sur LinkedIn et devaient ensuite les saisir un par un dans leur CRM: prénom, nom de famille, nom d'entreprise, fonction, adresse,... J'ai alors décidé de créer un produit qui importait automatiquement tous ces éléments.'

LeadExporter.io est une extension pour le navigateur Chrome qui, via une barre latérale, enregistre toutes les données possibles de la page LinkedIn visitée. 'Vous pouvez la personnaliser entièrement vous-même', selon Van Driessen. 'Vous pouvez ainsi aussi ajouter d'autres données intéressantes: statut, endroit le prospect a été trouvé,.... Tout cela peut alors être importé dans notre back-end d'une simple pression sur un bouton, qui les transfère ensuite dans votre CRM.'

Le produit est une application SaaS pour laquelle vous achetez une licence mensuelle par utilisateur. Provisoirement, il ne fonctionne qu'avec le CRM de Salesforce, mais Van Driessen ne veut pas s'en tenir là: 'L'intégration avec d'autres logiciels de vente n'est qu'une question de temps, car ils ont aujourd'hui quasiment tous une API permettant une interaction aisée. Je vérifie désormais consciencieusement quelles plates-formes CRM les entreprises utilisent.'

Van Driessen a conçu LeadExporter l'été dernier et a pu assez rapidement mettre au point un MVP. 'Ensuite, j'ai recherché des testeurs. Ces projets sont à présent soit en cours, soit terminés, et l'une des entreprises testeuses a décidé de devenir un client payant. Nous souhaitons évidemment en enregistrer davantage à brève échéance. La réaction du marché est du reste très positive. Nombreux sont ceux qui connaissent le problème et se rendent compte que nous pouvons leur faire gagner du temps. Cela ne vaut par ailleurs pas uniquement pour les 'business developers', mais aussi pour les agences de recrutement ou les chasseurs de têtes. Quiconque passe beaucoup de temps sur LinkedIn et désire en importer beaucoup d'informations, trouve son bonheur chez nous. Plus vous souhaitez stocker de contacts, plus il est pratique d'utiliser LeadExporter.'

L'ambition? 'Je le considère comme un produit international. Il n'y a aucune raison pour laquelle on devrait se cantonner à la Belgique', affirme résolument Van Driessen. 'La principale limite à notre croissance réside dans l'intégration avec les systèmes CRM existants, et nous y travaillons donc. Entre-temps, nous nous focalisons sur les clients qui utilisent déjà Salesforce pour convaincre d'autres personnes d'effectuer un test afin d'en faire à leur tour des utilisateurs. Dans ce but je me lance à présent dans une sensibilisation via LinkedIn, tout comme je l'avais fait pour convaincre mes premiers testeurs.'

Van Driesen a mis lui-même son produit au point et a réussi ainsi à maintenir son coût très bas. 'De plus, je fais encore et toujours de la consultance deux jours par semaine. Une partie de ce que je gagne ainsi, je l'injecte dans la poursuite du développement de LeadExporter. J'ai pu ainsi tout réaliser par mes propres moyens. Je ne chercherai du capital supplémentaire que lorsque le produit aura fait réellement ses preuves. C'est précisément mon objectif premier: démontrer qu'on peut trouver des clients, qui le restent ensuite.'

LeadExporter.io

Siège social: Gand

Nombre d'associés: un

A la recherche de capital supplémentaire?: non, l'objectif est d'étendre d'abord la clientèle

Site web: www.leadexporter.io