Ils savaient par expérience combien la gestion d'un événement peut s'avérer compliquée. Les journées/soirées de restauration par exemple organisées par leur troupe de scouts avaient vite évolué d'une centaine de réservations à quelque huit cents, et le fatras des courriels, formulaires de réservation papier et autres coups de fil commençait à devenir plutôt pénible. Or que fait un informaticien dans un tel cas? Il numérise le problème et le résout.

Cela débuta modestement avec une petite plate-forme en ligne sur laquelle on pouvait s'inscrire pour participer aux exploits culinaires des scouts. Le mouvement de jeunesse de son côté bénéficia ainsi de statistiques et de vues d'ensemble pratiques. Il ne fallut pas longtemps, avant que d'autres associations locales demandent de pouvoir utiliser elles aussi la plate-forme.

'C'est notre grand atout en comparaison avec d'autres plates-formes de billetterie ciblant davantage les clients business', déclare Geert Vandezande, fondateur de la startup. 'Chez nous, c'est la simplicité qui prime par-dessus tout. En deux ou trois minutes, votre événement est créé, et vous pouvez envoyer un lien ou un code QR au public-cible.' Et le modèle commercial est de la même veine, puisqu'il est gratuit. 'Et cela ne changera pas', ajoute-t-il fermement. 'Nous ne voulons pas nous approprier un pourcentage des rentrées des petites associations. Nous allons cependant ajouter à l'avenir quelques fonctions payantes. Jusqu'à présent, le paiement en ligne n'est pas possible, mais il y a du changement en vue maintenant que la législation à propos des coûts que cela génère, a été quelque peu assouplie. De même l'adaptation du look & feel du formulaire de réservation aux couleurs de votre association en lieu et place de notre présentation par défaut sera possible moyennant paiement. Provisoirement, nous ne voulons pas aller plus loin au niveau business, parce que nous souhaitons d'abord nous focaliser sur le développement. Lorsque nous disposerons d'un produit qui réponde parfaitement à ce marché, nous aviserons.'

Il y a deux ans, Vandezande et les deux autres co-fondateurs développèrent la première version d'Eventalix, et aujourd'hui, la plate-forme est déjà testée par un comité de quartier à Anvers et par une association d'étudiants à Gand. 'Entre-temps, nous avons évolué, et une quinzaine d'organisations utilisent notre plate-forme pour promouvoir leurs événements.'

Les ambitions ont à présent dépassé la simple aide des scouts locaux. 'Il existe des centaines de milliers d'associations en Europe: tel est le marché que nous ciblons', précise encore Vandezande. 'Dans ce but, nous comptons en première instance sur l'attention accordée par la presse, mais aussi par les médias sociaux. Nous misons également sur des annonces en ligne sur Facebook et Google, mais nous n'envisageons pas de campagne de marketing à grande échelle. C'est un produit qui se vend de lui-même: les acheteurs de tickets observent son caractère fluide et vont donc l'utiliser pour leur propre association. En tout cas, nous avons dès le départ rendu l'outil multilingue, ce qui fait qu'il devrait à coup sûr plaire aussi au-delà des frontières.'

Du temps. Voilà ce qu'ils ont surtout investi, selon un souriant Vandezande: 'Nous n'avons en tout cas pas consenti un investissement basique de plus de 9.000 euros, que nous voulons amplifier cette année à 18.000, ce qui est nécessaire comme montant de base pour une SPRL. Nous avons certes trouvé refuge chez Start It @KBC. Du capital extérieur? Nous en rechercherons si le besoin s'en fait sentir. Pour croître, cela sera certainement nécessaire, mais on verra au moment voulu.'

Eventalix

Siège social: Leuven

Nombre d'associés: 3

A la recherche de capital supplémentaire?: Probablement dans le futur, mais il n'y a pas encore de plan concret.

Site web: https://eventalix.org