Lorsqu'on déballe pour la première fois les Fidelio T, le boîtier dans lequel on les recharge, donne immédiatement le ton. Sa taille est environ deux fois supérieure à celle de la plupart de ses concurrents. Son poids est du reste aussi au moins deux fois supérieur, car il est fabriqué dans un métal robuste. Une bandelette de cuir, dont l'emballage indique qu'elle provient d'Ecosse, souligne encore qu'il s'agit ici d'une version plutôt luxueuse d'écouteurs sans fil. Les oreillettes Fidelio T1, dont le prix de départ est de quelques trois cents euros, font dès lors partie du segment haut de gamme des écouteurs 'in-ear' sans fil. Aujourd'hui, il est cependant possible de trouver des rivaux plus économiques de cet appareil.

Tout ce métal constitue avant tout une coque embarquant pas mal de technologies, dont une solide batterie. Les écouteurs Fidelio T1 résistent à la pluie (IPX4) et offrent une autonomie de quelque neuf heures (antibruit activé). Vous disposez en outre d'origine de 25 heures d'énergie supplémentaire avant de devoir penser à recharger. Nous avons testé les oreillettes durant toute une série de navettes et de balades et nous n'avons dû les recharger qu'au bout de quasiment deux semaines.

Son

L'atout numéro un de ces oreillettes est l'active noise cancelling (antibruit actif). Philips se targue de sa technologie qui réduit non seulement le bruit ambiant, mais aussi le vent. C'est efficace, comme nous l'avons constaté durant nos déplacements, mais le son émis est aussi de bonne qualité. Ce sont surtout les basses (assez profondes) qui impressionnent.

Les oreillettes peuvent être commandées par une appli Philips à télécharger ou par des mouvements des doigts auxquels il convient de s'habituer. Il est ainsi aussi possible de choisir parmi plusieurs formes d'atténuation du bruit par exemple. Comme souvent avec ce genre de minuscules mouvements sur de petites oreillettes, il est question de s'exercer, ce qui fait que l'appli est probablement une option plus pratique.

TP Vision
© TP Vision

Design

L'autre point le plus singulier de ces oreillettes Fidelio T1 est leur design. Il ne s'agit en effet pas d'écouteurs classiques munis d'une petite patte pour une fixation dans le pavillon auriculaire, mais d'un robuste concept métallique plat destiné à accueillir la batterie d'assez grande taille. Tout cela signifie du reste que les oreillettes proprement dites s'avèrent plus lourdes que ce qu'on aurait pu imaginer dans un premier temps.

Philips mise donc un maximum sur sa technologie et un design osé. C'est certes courageux, mais cela présente aussi un sérieux inconvénient. Il y a en effet une raison pour laquelle toutes les oreillettes sur le marché se ressemblent plus ou moins: elles présentent une forme qui sied à beaucoup de monde. Les fabricants prévoient cependant de quoi les personnaliser. C'est ainsi qu'avec les Fidelio T1, vous recevrez une large gamme de couvercles de différents genres. En tout, il y a six paires de modèles en caoutchouc et trois paires en mousse, ce qui en fait du coup l'une des plus importantes collections d'écouteurs existants. Il devrait être à coup sûr possible pour tout un chacun de trouver ce qu'il lui convient le mieux, même si les oreillettes Fidelio ne nous ont personnellement pas vraiment enthousiasmé.

Confort

Leur surplus de poids et leur forme bizarre font même en sorte qu'elles sont souvent sur le point de tomber. Il convient donc de ne pas trop bouger la tête au rythme de la musique, car dans notre cas, les écouteurs ne tenaient pas longtemps en place et d'une manière n'échappant pas aux capteurs intégrés. Ces derniers mettent la musique sur pause, si vous enlevez une oreillette par exemple pour parler à quelqu'un, mais dans un tel cas, le son vous arrivera de manière irrégulière.

Comme avec chaque type d'écouteur, vous serez évidemment avec les Fidelio grandement tributaire de vos propres oreilles, mais comme leur design diffère fortement de celui de nombreux de leurs concurrents, il est certainement recommandé de demander conseil ou de vous rendre compte s'ils vous conviennent vraiment avant de les acheter.

Conclusion

Les écouteurs Fidelio T1 offrent une excellente atténuation du bruit, un bon son et une énorme batterie. Une solide dose de technologie dans un boîtier quand même relativement grand. La finition luxueuse est un agréable plus, mais elle présente aussi l'inconvénient que le concept et le poids des oreillettes ne siéront pas à tout un chacun. Surtout si vous avez d'assez petites oreilles, vous risquez de les perdre rapidement ou d'être aux prises avec des problèmes de son.

Lorsqu'on déballe pour la première fois les Fidelio T, le boîtier dans lequel on les recharge, donne immédiatement le ton. Sa taille est environ deux fois supérieure à celle de la plupart de ses concurrents. Son poids est du reste aussi au moins deux fois supérieur, car il est fabriqué dans un métal robuste. Une bandelette de cuir, dont l'emballage indique qu'elle provient d'Ecosse, souligne encore qu'il s'agit ici d'une version plutôt luxueuse d'écouteurs sans fil. Les oreillettes Fidelio T1, dont le prix de départ est de quelques trois cents euros, font dès lors partie du segment haut de gamme des écouteurs 'in-ear' sans fil. Aujourd'hui, il est cependant possible de trouver des rivaux plus économiques de cet appareil. Tout ce métal constitue avant tout une coque embarquant pas mal de technologies, dont une solide batterie. Les écouteurs Fidelio T1 résistent à la pluie (IPX4) et offrent une autonomie de quelque neuf heures (antibruit activé). Vous disposez en outre d'origine de 25 heures d'énergie supplémentaire avant de devoir penser à recharger. Nous avons testé les oreillettes durant toute une série de navettes et de balades et nous n'avons dû les recharger qu'au bout de quasiment deux semaines. L'atout numéro un de ces oreillettes est l'active noise cancelling (antibruit actif). Philips se targue de sa technologie qui réduit non seulement le bruit ambiant, mais aussi le vent. C'est efficace, comme nous l'avons constaté durant nos déplacements, mais le son émis est aussi de bonne qualité. Ce sont surtout les basses (assez profondes) qui impressionnent. Les oreillettes peuvent être commandées par une appli Philips à télécharger ou par des mouvements des doigts auxquels il convient de s'habituer. Il est ainsi aussi possible de choisir parmi plusieurs formes d'atténuation du bruit par exemple. Comme souvent avec ce genre de minuscules mouvements sur de petites oreillettes, il est question de s'exercer, ce qui fait que l'appli est probablement une option plus pratique. L'autre point le plus singulier de ces oreillettes Fidelio T1 est leur design. Il ne s'agit en effet pas d'écouteurs classiques munis d'une petite patte pour une fixation dans le pavillon auriculaire, mais d'un robuste concept métallique plat destiné à accueillir la batterie d'assez grande taille. Tout cela signifie du reste que les oreillettes proprement dites s'avèrent plus lourdes que ce qu'on aurait pu imaginer dans un premier temps. Philips mise donc un maximum sur sa technologie et un design osé. C'est certes courageux, mais cela présente aussi un sérieux inconvénient. Il y a en effet une raison pour laquelle toutes les oreillettes sur le marché se ressemblent plus ou moins: elles présentent une forme qui sied à beaucoup de monde. Les fabricants prévoient cependant de quoi les personnaliser. C'est ainsi qu'avec les Fidelio T1, vous recevrez une large gamme de couvercles de différents genres. En tout, il y a six paires de modèles en caoutchouc et trois paires en mousse, ce qui en fait du coup l'une des plus importantes collections d'écouteurs existants. Il devrait être à coup sûr possible pour tout un chacun de trouver ce qu'il lui convient le mieux, même si les oreillettes Fidelio ne nous ont personnellement pas vraiment enthousiasmé. Leur surplus de poids et leur forme bizarre font même en sorte qu'elles sont souvent sur le point de tomber. Il convient donc de ne pas trop bouger la tête au rythme de la musique, car dans notre cas, les écouteurs ne tenaient pas longtemps en place et d'une manière n'échappant pas aux capteurs intégrés. Ces derniers mettent la musique sur pause, si vous enlevez une oreillette par exemple pour parler à quelqu'un, mais dans un tel cas, le son vous arrivera de manière irrégulière. Comme avec chaque type d'écouteur, vous serez évidemment avec les Fidelio grandement tributaire de vos propres oreilles, mais comme leur design diffère fortement de celui de nombreux de leurs concurrents, il est certainement recommandé de demander conseil ou de vous rendre compte s'ils vous conviennent vraiment avant de les acheter. Les écouteurs Fidelio T1 offrent une excellente atténuation du bruit, un bon son et une énorme batterie. Une solide dose de technologie dans un boîtier quand même relativement grand. La finition luxueuse est un agréable plus, mais elle présente aussi l'inconvénient que le concept et le poids des oreillettes ne siéront pas à tout un chacun. Surtout si vous avez d'assez petites oreilles, vous risquez de les perdre rapidement ou d'être aux prises avec des problèmes de son.