Flash-back. Début 2016, la japonaise Sharp est vendue à 66 % à la chinoise Foxconn pour un montant de 3 milliards ?, soit plus de 2 millards ? de moins que le montant initialement cité. En août 2016, une nouvelle direction se met en place et Yoshihisa Ishida devient le nouveau patron pour l'Europe.
...

Flash-back. Début 2016, la japonaise Sharp est vendue à 66 % à la chinoise Foxconn pour un montant de 3 milliards ?, soit plus de 2 millards ? de moins que le montant initialement cité. En août 2016, une nouvelle direction se met en place et Yoshihisa Ishida devient le nouveau patron pour l'Europe. Désormais, la société cible 2 créneaux : l'AioT (la combinaison de l'IA et de l'IoT) et la technologie d'écran 8K. " Il ne s'agit pas uniquement d'écrans 8K, mais plutôt du développement d'un écosystème associé à un modèle opérationnel ", explique Jun Ashida, président de Sharp Electronic Europe. Et de faire référence à des applications médicales où les docteurs peuvent suivre et diriger à distance des opérations. Au niveau de l'AIoT, le patron de Sharp se montre en revanche plus discret, se limitant à évoquer le cloud pour permettre d'offrir de meilleures solutions. A première vue, rien de nouveau par rapport à ce que l'on a entendu ces dernières années de la part de pratiquement tous les fournisseurs d'IA et d'IoT. Wilbert Hendriks, directeur marketing de Sharp Benelux, se montre pour sa part plus concret. " L'approche consiste à regrouper plusieurs produits de notre gamme. Songez à notre concept de salle de réunion intelligente autour de laquelle nous allons désormais construire tout un écosystème. L'ensemble sera associé à un multifonctionnel, un micro intelligent, notre cloud et des logiciels dans le cadre d'un écosystème afin de mettre en place des réunions. " Sharp entend donc surtout intervenir au niveau du bureau intelligent. C'est ainsi qu'elle présente une salle de démonstration où le courrier papier est scanné puis automatiquement transmis sous forme numérique à la bonne personne avec un tagging spécifique. Au niveau des réunions, les écrans tactiles 8K sont connectés à un système de gestion documentaire ou servent de prolongement de l'écran d'un PC grâce à une clé spéciale. Les applications de bureautique intelligente seront proposées en Belgique, mais pas dans un premier temps. " Pour l'instant, tout est encore en cours de développement tant au Japon qu'aux USA et en Europe. Aucune date de lancement n'est encore connue, mais dès que l'offre sera disponible en Europe, elle le sera aussi en Belgique ", précise Hendriks. Les écrans 8K commercialisés par Sharp intégreront une caméra 8K. Hendriks : " L'écran 8K sera lancé ce trimestre, également en Belgique, tandis que la caméra 8K est elle déjà disponible en Asie. En Europe, nous sommes en procédure de test pour satisfaire aux standards en vigueur, de sorte que la date concrète de commercialisation n'est pas encore connue ". Sharp présente également des haut-parleurs et des assistants intelligents. Ainsi, Sharp évoque un assistant intelligent capable de prendre des notes durant une réunion avant d'en faire le résumé et de l'envoyer par courriel aux participants. Pour sa part, le haut-parleur intelligent est en mesure de commander les équipements de bureau. La commercialisation de ce produit est prévue " d'ici 2018 ou 2019. " Mais quelles sont les technologies sous-jacentes ? Dans un premier temps, Sharp se montre vague sur les développements technologiques, avant de confier ouvertement que le coeur des technologies est acheté auprès de partenaires. " Nous utilisons l'IA d'acteurs tiers pour créer les algorithmes et optimiser les résultats. Mais nous nous chargeons d'affiner cette technologie ", insiste Ginger Finnegan, directeur de la planification de Sharp Laboratories of America. Il s'agit donc d'une IA de Google ou d'Amazon, enrichie par Sharp. Aujourd'hui, le haut-parleur parle en anglais ou allemand, mais l'ambition est de soutenir plusieurs autres langues à long terme. Wilbert Hendriks précise que Sharp ne se limite pas à un seul partenaire technologie, mais se montre flexible. " Nous ne misons pas sur un seul acteur pour notre haut-parleur intelligent. Il se peut qu'un acheteur belge opte pour un fournisseur spécifique, que ce soit Amazon, Google, Apple ou Microsoft et intègre sa propre technologie dans la mesure où nous entendons être flexible. " Globalement donc, il semble que sous la houlette de Foxconn, Sharp nourrit de grandes ambitions afin de rendre l'environnement de bureau plus intelligent et plus automatisé. Pour ce faire, elle s'appuie d'une part sur les technologies IA et vocale de tiers, mais vise aussi d'autre part à mieux intégrer le matériel et les logiciels maison ainsi que les produits de concurrents, le but étant de séduire les entreprises qui cherchent à moderniser leur environnement de travail.