La S.A. Astrid est depuis 17 ans déjà l'entreprise télécom qui fournit les appareils de communication à tous les services de secours et de sécurité dans notre pays. Aujourd'hui, plus de 70.000 terminaux radio et de beepers d'Astrid sont utilisés par la police, les pompiers, les services médicaux, la Croix Rouge, la protection civile, la Défense, la douane et la Sûreté de l'Etat.

Mais ces dernières années, le service lui-même émettait régulièrement des signaux de détresse. Le gouvernement précédent, en tant qu'actionnaire unique, avait en effet fermé complètement le robinet financier. Avec à la clé une perte cumulée de 50 millions d'euros entraînant un sous-financement structurel de 117 millions d'euros.

Jambon annonce à présent qu'il va libérer à partir de l'an prochain 46 millions d'euros pour le réseau télécom des services de secours et de sécurité. Il confirme cette intention aujourd'hui même au journal De Tijd. Ce montant sera 'bétonné' dans le nouveau contrat de gestion qu'il souhaite conclure cette année encore avec Astrid.

En même temps, Jambon annonce un important dégraissage chez Astrid avec un nouveau conseil d'administration allégé intégrant notamment l'ex-directeur de Telindus.

La S.A. Astrid est depuis 17 ans déjà l'entreprise télécom qui fournit les appareils de communication à tous les services de secours et de sécurité dans notre pays. Aujourd'hui, plus de 70.000 terminaux radio et de beepers d'Astrid sont utilisés par la police, les pompiers, les services médicaux, la Croix Rouge, la protection civile, la Défense, la douane et la Sûreté de l'Etat.Mais ces dernières années, le service lui-même émettait régulièrement des signaux de détresse. Le gouvernement précédent, en tant qu'actionnaire unique, avait en effet fermé complètement le robinet financier. Avec à la clé une perte cumulée de 50 millions d'euros entraînant un sous-financement structurel de 117 millions d'euros.Jambon annonce à présent qu'il va libérer à partir de l'an prochain 46 millions d'euros pour le réseau télécom des services de secours et de sécurité. Il confirme cette intention aujourd'hui même au journal De Tijd. Ce montant sera 'bétonné' dans le nouveau contrat de gestion qu'il souhaite conclure cette année encore avec Astrid.En même temps, Jambon annonce un important dégraissage chez Astrid avec un nouveau conseil d'administration allégé intégrant notamment l'ex-directeur de Telindus.