1. Établir des partenariats

Pour Huawei, la signification de la collaboration internationale est double : se concentrer sur les opportunités stratégiques afin de développer nos points forts qui nous permettront de continuer à faire partie des leaders mondiaux et enrichir les compétences de nos partenaires. Nous pouvons faire une comparaison avec l'agriculture. Autrefois, nous cueillions les fruits des champs étrangers en petites quantités, il n'était donc pas nécessaire de s'occuper des plantes ou de cultiver la terre. À l'heure actuelle, Huawei participe à plusieurs centaines de projets de coopération au Royaume-Uni. Dans ce champ, il n'est par conséquent plus normal de récolter les fruits sans s'occuper des plantes ou cultiver la terre. Le travail de l'équipe de collaboration locale consiste à se familiariser avec chacun des principaux champs afin de s'occuper des plantes et de veiller à ce qu'elles ne soient pas surexploitées. La culture de la terre et la construction de systèmes d'irrigation sont importantes pour la stabilité à long terme des relations.

Au Royaume-Uni, les universités se trouvent au coeur de la science et de la recherche financées par l'État. Elles réalisent les trois quarts de la recherche et du développement financés par l'État, une proportion beaucoup plus élevée que dans des économies comparables. Ce système, dont les universités constituent le coeur et où il faut sans cesse lutter pour financer la recherche, a contribué à créer l'un des centres de recherche le plus productif et le plus efficace au monde. La concurrence pour le financement de la recherche entraine une concentration de l'excellence dans toutes les disciplines. Le Royaume-Uni attire beaucoup plus les investissements internationaux en recherche et développement, environ 20 % des investissements totaux, que les États-Unis ou l'Allemagne où ce chiffre n'est que de 4 %. Tout porte à croire que les investissements internationaux en recherche et développement réalisés dans les universités sont stimulés par les investissements de l'État, ce qui permet aux chercheurs et aux professeurs d'être mobiles au niveau international et de se rendre dans les pays où la recherche est financée. Le financement de la recherche dans les universités par l'État est à la base du financement de la recherche industrielle.

Le Royaume-Uni doit se trouver plus d'amis dans le monde entier après le Brexit. De nombreux chercheurs espèrent que leurs amis européens le resteront. De plus, le Royaume-Uni doit tenter de renforcer ses amitiés plus lointaines. C'est une occasion pour Huawei qui est la principale entreprise chinoise collaborant activement à des projets de recherche avec les universités britanniques. La collaboration n'est rien sans le bon partenaire et nous ne pouvons mettre en oeuvre avec succès notre stratégie en matière d'innovation que si nous comprenons l'écosystème de ressources technologiques de l'étranger et sa disponibilité.

2. Créer des talents

Huawei emploie plusieurs milliers de collaborateurs titulaires d'un doctorat qui sont recrutés dans de bonnes universités du monde entier. Dans notre entreprise, nous avons besoin d'experts qui sont non seulement capables de faire de la recherche fondamentale, mais peuvent également assimiler celle réalisée dans le monde entier. Si nous ne sommes pas capables d'assimiler les résultats des recherches d'autres personnes pour les exploiter au sein de l'entreprise, nous sommes limités à la capacité de création de notre personnel. C'est une excellente occasion d'établir des relations constructives avec des groupes de recherche académiques travaillant dans notre domaine d'activité et de former la prochaine génération de chercheurs.

3. Établir un climat de confiance

Nos rencontres avec les responsables des universités britanniques nous ont enseigné que celles-ci accordent beaucoup d'importance aux relations avec l'étranger et aux contributions de leur personnel, de leurs étudiants et de leurs chercheurs internationaux. La plupart des universités sont d'accord avec Huawei sur le fait que les partenariats en recherche, tout comme la recherche, doivent se baser sur les faits. Ceux-ci montrent clairement que la collaboration internationale bénéficie à la recherche et à ses résultats.

Les conversations avec nos partenaires sont importantes pour que nous comprenions les informations et l'état d'esprit locaux, nous écoutons leurs commentaires et leurs impressions qui ne sont jamais publiés. Nos collaborateurs locaux gagnent la confiance des universités, car ils prennent le temps d'apprendre comment elles fonctionnent et comment les universitaires travaillent.

Grâce aux partenariats solides avec les universités, de nombreuses voies de communication de qualité sont établies. Nombreux sont nos partenaires qui remarquent qu'ils ont beaucoup à gagner en collaborant avec une entreprise à la pointe de la technologie dont le siège se trouve dans un pays qui va de toute évidence devenir puissant pour les générations à venir. Les partenaires qui attachent une grande importance à la collaboration technologique ou scientifique avec Huawei et croient fermement à la collaboration internationale se font l'écho de ce message.

4. Construire notre avenir

Nous ne devons et ne pouvons toutefois pas considérer que nos performances vont de soi. Nous devons rester motivés et réfléchir sur nous-mêmes en tant qu'entreprise de dimension internationale, au rôle que nous jouons au sein de Huawei en tant que collaborateurs responsables et à notre rôle collectif dans nos écosystèmes locaux en tant qu'entreprise citoyenne responsable. En ce moment, nous investissons pour le long terme en lançant de nombreux laboratoires communs, notamment au Royaume-Uni, afin de soutenir nos partenaires et de créer une technologie utile. Nos investissements dans la coopération technologique avec le Royaume-Uni ont beaucoup augmenté au cours de ces cinq dernières années. Nous avons revu notre stratégie de coopération technique afin de renforcer les relations stratégiques avec les partenaires qui ont fait preuve de leurs compétences et de leur valeur pour nous. Nous commençons à apprendre comment trouver les étoiles montantes, et non uniquement celles qui ont une longue expérience. Les universités moins connues ou les chercheurs en début de carrière peuvent aussi avoir de nouvelles idées révolutionnaires ou innover.

Au Royaume-Uni, nous avons soutenu la recherche dans plus de trente universités, certaines bénéficient d'un pourcentage élevé du budget, car elles disposent de plus d'une centaine de facultés travaillant dans le domaine d'activité de Huawei, tandis que d'autres ont une petite équipe d'experts qui répond exactement aux exigences techniques de Huawei et produit d'excellents résultats. Nous établissons des relations à trois niveaux avec nos principaux partenaires : avec les professeurs, car cela répond à nos exigences commerciales et techniques, avec les responsables des universités pour entretenir les liens et conserver le contact avec l'environnement, ainsi qu'avec les responsables des relations avec les entreprises au sein des universités dont le rôle consiste à améliorer l'efficacité de la collaboration en matière de recherche.

Le travail des membres de l'équipe de collaboration locale consiste à apprendre la manière dont Huawei coopère sur le plan technique, à apprendre de leurs homologues au sein d'autres entreprises et à réfléchir à leurs propres expériences afin d'adopter l'approche appropriée pour chaque possibilité de coopération.

Nous pouvons conclure par une affirmation simple. Toute action que nous menons doit contribuer à l'activité de l'entreprise, au savoir ou à la création de talents. Nos partenariats de recherche avec les universités britanniques remplissent ces trois objectifs.

Michael Hill-King, Collaboration Director, Huawei UK

Pour Huawei, la signification de la collaboration internationale est double : se concentrer sur les opportunités stratégiques afin de développer nos points forts qui nous permettront de continuer à faire partie des leaders mondiaux et enrichir les compétences de nos partenaires. Nous pouvons faire une comparaison avec l'agriculture. Autrefois, nous cueillions les fruits des champs étrangers en petites quantités, il n'était donc pas nécessaire de s'occuper des plantes ou de cultiver la terre. À l'heure actuelle, Huawei participe à plusieurs centaines de projets de coopération au Royaume-Uni. Dans ce champ, il n'est par conséquent plus normal de récolter les fruits sans s'occuper des plantes ou cultiver la terre. Le travail de l'équipe de collaboration locale consiste à se familiariser avec chacun des principaux champs afin de s'occuper des plantes et de veiller à ce qu'elles ne soient pas surexploitées. La culture de la terre et la construction de systèmes d'irrigation sont importantes pour la stabilité à long terme des relations.Au Royaume-Uni, les universités se trouvent au coeur de la science et de la recherche financées par l'État. Elles réalisent les trois quarts de la recherche et du développement financés par l'État, une proportion beaucoup plus élevée que dans des économies comparables. Ce système, dont les universités constituent le coeur et où il faut sans cesse lutter pour financer la recherche, a contribué à créer l'un des centres de recherche le plus productif et le plus efficace au monde. La concurrence pour le financement de la recherche entraine une concentration de l'excellence dans toutes les disciplines. Le Royaume-Uni attire beaucoup plus les investissements internationaux en recherche et développement, environ 20 % des investissements totaux, que les États-Unis ou l'Allemagne où ce chiffre n'est que de 4 %. Tout porte à croire que les investissements internationaux en recherche et développement réalisés dans les universités sont stimulés par les investissements de l'État, ce qui permet aux chercheurs et aux professeurs d'être mobiles au niveau international et de se rendre dans les pays où la recherche est financée. Le financement de la recherche dans les universités par l'État est à la base du financement de la recherche industrielle.Le Royaume-Uni doit se trouver plus d'amis dans le monde entier après le Brexit. De nombreux chercheurs espèrent que leurs amis européens le resteront. De plus, le Royaume-Uni doit tenter de renforcer ses amitiés plus lointaines. C'est une occasion pour Huawei qui est la principale entreprise chinoise collaborant activement à des projets de recherche avec les universités britanniques. La collaboration n'est rien sans le bon partenaire et nous ne pouvons mettre en oeuvre avec succès notre stratégie en matière d'innovation que si nous comprenons l'écosystème de ressources technologiques de l'étranger et sa disponibilité. Huawei emploie plusieurs milliers de collaborateurs titulaires d'un doctorat qui sont recrutés dans de bonnes universités du monde entier. Dans notre entreprise, nous avons besoin d'experts qui sont non seulement capables de faire de la recherche fondamentale, mais peuvent également assimiler celle réalisée dans le monde entier. Si nous ne sommes pas capables d'assimiler les résultats des recherches d'autres personnes pour les exploiter au sein de l'entreprise, nous sommes limités à la capacité de création de notre personnel. C'est une excellente occasion d'établir des relations constructives avec des groupes de recherche académiques travaillant dans notre domaine d'activité et de former la prochaine génération de chercheurs. Nos rencontres avec les responsables des universités britanniques nous ont enseigné que celles-ci accordent beaucoup d'importance aux relations avec l'étranger et aux contributions de leur personnel, de leurs étudiants et de leurs chercheurs internationaux. La plupart des universités sont d'accord avec Huawei sur le fait que les partenariats en recherche, tout comme la recherche, doivent se baser sur les faits. Ceux-ci montrent clairement que la collaboration internationale bénéficie à la recherche et à ses résultats. Les conversations avec nos partenaires sont importantes pour que nous comprenions les informations et l'état d'esprit locaux, nous écoutons leurs commentaires et leurs impressions qui ne sont jamais publiés. Nos collaborateurs locaux gagnent la confiance des universités, car ils prennent le temps d'apprendre comment elles fonctionnent et comment les universitaires travaillent. Grâce aux partenariats solides avec les universités, de nombreuses voies de communication de qualité sont établies. Nombreux sont nos partenaires qui remarquent qu'ils ont beaucoup à gagner en collaborant avec une entreprise à la pointe de la technologie dont le siège se trouve dans un pays qui va de toute évidence devenir puissant pour les générations à venir. Les partenaires qui attachent une grande importance à la collaboration technologique ou scientifique avec Huawei et croient fermement à la collaboration internationale se font l'écho de ce message. Nous ne devons et ne pouvons toutefois pas considérer que nos performances vont de soi. Nous devons rester motivés et réfléchir sur nous-mêmes en tant qu'entreprise de dimension internationale, au rôle que nous jouons au sein de Huawei en tant que collaborateurs responsables et à notre rôle collectif dans nos écosystèmes locaux en tant qu'entreprise citoyenne responsable. En ce moment, nous investissons pour le long terme en lançant de nombreux laboratoires communs, notamment au Royaume-Uni, afin de soutenir nos partenaires et de créer une technologie utile. Nos investissements dans la coopération technologique avec le Royaume-Uni ont beaucoup augmenté au cours de ces cinq dernières années. Nous avons revu notre stratégie de coopération technique afin de renforcer les relations stratégiques avec les partenaires qui ont fait preuve de leurs compétences et de leur valeur pour nous. Nous commençons à apprendre comment trouver les étoiles montantes, et non uniquement celles qui ont une longue expérience. Les universités moins connues ou les chercheurs en début de carrière peuvent aussi avoir de nouvelles idées révolutionnaires ou innover. Au Royaume-Uni, nous avons soutenu la recherche dans plus de trente universités, certaines bénéficient d'un pourcentage élevé du budget, car elles disposent de plus d'une centaine de facultés travaillant dans le domaine d'activité de Huawei, tandis que d'autres ont une petite équipe d'experts qui répond exactement aux exigences techniques de Huawei et produit d'excellents résultats. Nous établissons des relations à trois niveaux avec nos principaux partenaires : avec les professeurs, car cela répond à nos exigences commerciales et techniques, avec les responsables des universités pour entretenir les liens et conserver le contact avec l'environnement, ainsi qu'avec les responsables des relations avec les entreprises au sein des universités dont le rôle consiste à améliorer l'efficacité de la collaboration en matière de recherche. Le travail des membres de l'équipe de collaboration locale consiste à apprendre la manière dont Huawei coopère sur le plan technique, à apprendre de leurs homologues au sein d'autres entreprises et à réfléchir à leurs propres expériences afin d'adopter l'approche appropriée pour chaque possibilité de coopération. Nous pouvons conclure par une affirmation simple. Toute action que nous menons doit contribuer à l'activité de l'entreprise, au savoir ou à la création de talents. Nos partenariats de recherche avec les universités britanniques remplissent ces trois objectifs. Michael Hill-King, Collaboration Director, Huawei UK