Certaines entreprises sont largement concentrées sur leurs opérations IT quotidiennes, ce qui les empêche de s'intéresser à l'innovation pourtant vitale. D'autres expérimentent beaucoup, mais oublient que l'innovation doit être déployée à plus grande échelle pour générer de la valeur. Selon Frederik De Naeyer, Sector Lead Industry chez Inetum-Realdolmen, il s'agit de trouver pas à pas à pas le bon équilibre : " L'Industrie 4.0 s'appuie sur le Positive Digital Flow. "

Des capteurs qui collectent des données, puis les réseaux qui acheminent ces données sur des plateformes où des technologies intelligentes les transforment en informations qui contribuent à la création de valeur dans l'entreprise. Telle est l'essence de l'Industrie 4.0 " Les exemples concrets ne manquent pas ", estime Frédéric Lhostte, Head of Analytics, Things & Applications chez Proximus. " Tout l'art consiste à les déployer à grande échelle dans le cadre d'une transformation numérique plus vaste. "

Certaines entreprises sont largement concentrées sur leurs opérations IT quotidiennes, ce qui les empêche de s'intéresser à l'innovation pourtant vitale. D'autres expérimentent beaucoup, mais oublient que l'innovation doit être déployée à plus grande échelle pour générer de la valeur. Selon Inetum-RealDolmen, il s'agit surtout dans le cadre de l'Industrie 4.0 de trouver pas à pas à pas le bon équilibre : le Positive Digital Flow.