Il s'agit de la plus grosse opération en capital de l'entreprise depuis son entrée en Bourse en 2019, selon le Wall Street Journal.

La demande en visioconférences s'est fortement accrue avec la pandémie de coronavirus, qui a poussé une grande partie de la population à travailler depuis son domicile. Ce qui a fortement profité à Zoom, dont la valeur de l'action a presque quadruplé l'an dernier. Le prix d'achat des nouvelles actions n'a pas été dévoilé. La banque d'investissement JPMorgan supervise l'opération. Les nouvelles actions seraient négociées en Bourse à partir du 13 janvier, ont signalé des sources proches du dossier.

Il s'agit de la plus grosse opération en capital de l'entreprise depuis son entrée en Bourse en 2019, selon le Wall Street Journal.La demande en visioconférences s'est fortement accrue avec la pandémie de coronavirus, qui a poussé une grande partie de la population à travailler depuis son domicile. Ce qui a fortement profité à Zoom, dont la valeur de l'action a presque quadruplé l'an dernier. Le prix d'achat des nouvelles actions n'a pas été dévoilé. La banque d'investissement JPMorgan supervise l'opération. Les nouvelles actions seraient négociées en Bourse à partir du 13 janvier, ont signalé des sources proches du dossier.