On ignore encore de quoi ce support sera fait. Mais dans son courrier adressé aux auteurs de contenu vidéo, Susan Wojcicki, CEO de YouTube, indique qu'une des options est de 'continuer d'innover' sur la plate-forme vidéo. 'Nous voulons sans cesse étoffer l'écosystème YouTube, afin d'aider les auteurs de contenu vidéo à profiter des nouvelles technologies, dont des éléments tels les NFT, tout en continuant de renforcer l'expérience des auteurs et des fans sur YouTube', explique Wojcicki.

Source d'inspiration

L'on s'attend à ce que les NFT puissent servir de source de rentrées supplémentaires pour les auteurs de contenu vidéo. Dans son courrier, Wojcicki fait en outre référence à des secteurs dans lesquels YouTube compte investir, comme les jeux et le shopping. Elle ajoute que Web3 est une 'source d'inspiration' pour YouTube, notamment pour aider les auteurs à gagner de l'argent.

L'entreprise est loin d'être la seule à envisager les NFT à l'avenir. Twitter est en effet actuellement en train de tester un avatar NFT auprès de quelques utilisateurs payants. Et la société-mère de Facebook, Meta, préparerait entre-temps une plate-forme NFT pour ses réseaux sociaux. Une série d'équipes de football, d'artistes et de firmes de disques sautent aujourd'hui également dans ce train.

Comment cela se présenterait-il sur YouTube? On ne le sait pas encore. Il est possible que des vidéos ou des clips soient proposés sous forme de NFT en vue d'offrir aux auteurs de contenu vidéo une source de rentrées supplémentaire. YouTube ne devrait du reste pas chercher bien loin l'inspiration. Des clips viraux comme 'Charlie Bit My Finger', où un bébé mord le doigt de son frère, ont précédemment déjà été vendus sous forme de NFT (après quoi le clip a disparu de YouTube). Le mème a rapporté 761.000 dollars lors d'enchères.

On ignore encore de quoi ce support sera fait. Mais dans son courrier adressé aux auteurs de contenu vidéo, Susan Wojcicki, CEO de YouTube, indique qu'une des options est de 'continuer d'innover' sur la plate-forme vidéo. 'Nous voulons sans cesse étoffer l'écosystème YouTube, afin d'aider les auteurs de contenu vidéo à profiter des nouvelles technologies, dont des éléments tels les NFT, tout en continuant de renforcer l'expérience des auteurs et des fans sur YouTube', explique Wojcicki.L'on s'attend à ce que les NFT puissent servir de source de rentrées supplémentaires pour les auteurs de contenu vidéo. Dans son courrier, Wojcicki fait en outre référence à des secteurs dans lesquels YouTube compte investir, comme les jeux et le shopping. Elle ajoute que Web3 est une 'source d'inspiration' pour YouTube, notamment pour aider les auteurs à gagner de l'argent.L'entreprise est loin d'être la seule à envisager les NFT à l'avenir. Twitter est en effet actuellement en train de tester un avatar NFT auprès de quelques utilisateurs payants. Et la société-mère de Facebook, Meta, préparerait entre-temps une plate-forme NFT pour ses réseaux sociaux. Une série d'équipes de football, d'artistes et de firmes de disques sautent aujourd'hui également dans ce train.Comment cela se présenterait-il sur YouTube? On ne le sait pas encore. Il est possible que des vidéos ou des clips soient proposés sous forme de NFT en vue d'offrir aux auteurs de contenu vidéo une source de rentrées supplémentaire. YouTube ne devrait du reste pas chercher bien loin l'inspiration. Des clips viraux comme 'Charlie Bit My Finger', où un bébé mord le doigt de son frère, ont précédemment déjà été vendus sous forme de NFT (après quoi le clip a disparu de YouTube). Le mème a rapporté 761.000 dollars lors d'enchères.