Selon Raimondo, il y a actuellement trop peu de transparence dans la chaîne d'approvisionnement des puces. Elle s'est entretenue sur la pénurie en cours avec les dirigeants d'une série de grandes entreprises, dont Apple, la société-mère de Google, Alphabet, les marques automobiles Ford Motor et General Motors (GM), les firmes télécoms AT&T et Verizon, ainsi que les producteurs de puces TSMC, Qualcomm, GlobalFoundries et Samsung.

Une moindre dépendance de l'Asie

En outre, Raimondo a exhorté le Congrès américain à voter rapidement les plans d'investissement du président Joe Biden dans la production de puces aux Etats-Unis. Biden entend investir plus de 50 milliards de dollars, afin d'augmenter la capacité de production nationale de puces et de réduire ainsi la dépendance des fournisseurs asiatiques. En raison de la pénurie, d'importants constructeurs automobiles ont été forcés d'arrêter des usines et ce, tant aux Etats-Unis qu'ailleurs dans le monde.

La ministre du commerce Raimondo a aujourd'hui aussi prévu une rencontre avec le ministre sud-coréen du commerce, de l'industrie et de l'énergie pour évoquer les problèmes de livraison de puces. On s'attend à ce que les directeurs d'entreprises de puces sud-coréennes prennent également part à cet entretien. Pour sa part, Biden recevra à la Maison Blanche le président sud-coréen Moon Jae-in.

Selon Raimondo, il y a actuellement trop peu de transparence dans la chaîne d'approvisionnement des puces. Elle s'est entretenue sur la pénurie en cours avec les dirigeants d'une série de grandes entreprises, dont Apple, la société-mère de Google, Alphabet, les marques automobiles Ford Motor et General Motors (GM), les firmes télécoms AT&T et Verizon, ainsi que les producteurs de puces TSMC, Qualcomm, GlobalFoundries et Samsung.En outre, Raimondo a exhorté le Congrès américain à voter rapidement les plans d'investissement du président Joe Biden dans la production de puces aux Etats-Unis. Biden entend investir plus de 50 milliards de dollars, afin d'augmenter la capacité de production nationale de puces et de réduire ainsi la dépendance des fournisseurs asiatiques. En raison de la pénurie, d'importants constructeurs automobiles ont été forcés d'arrêter des usines et ce, tant aux Etats-Unis qu'ailleurs dans le monde.La ministre du commerce Raimondo a aujourd'hui aussi prévu une rencontre avec le ministre sud-coréen du commerce, de l'industrie et de l'énergie pour évoquer les problèmes de livraison de puces. On s'attend à ce que les directeurs d'entreprises de puces sud-coréennes prennent également part à cet entretien. Pour sa part, Biden recevra à la Maison Blanche le président sud-coréen Moon Jae-in.