Le site de révélations Wikileaks a annoncé avoir de nouveau été la cible d'une cyber-attaque.

Cela s'est passé au moment où il était en train de publier les fameux 250.000 documents diplomatiques américains. Jusqu'à présent, personne n'a revendiqué la responsabilité de cette attaque DoD (Denial-of-service, déni de service), selon la BBC. D'après des spécialistes, cette attaque n'est pas forcément l'oeuvre d'un pays.

Avant la publication des documents diplomatiques, une cyber-attaque avait déjà été lancée à l'encontre de Wikileaks.

Source: Belga

Le site de révélations Wikileaks a annoncé avoir de nouveau été la cible d'une cyber-attaque. Cela s'est passé au moment où il était en train de publier les fameux 250.000 documents diplomatiques américains. Jusqu'à présent, personne n'a revendiqué la responsabilité de cette attaque DoD (Denial-of-service, déni de service), selon la BBC. D'après des spécialistes, cette attaque n'est pas forcément l'oeuvre d'un pays. Avant la publication des documents diplomatiques, une cyber-attaque avait déjà été lancée à l'encontre de Wikileaks. Source: Belga