Chez Van Lanschot, on affirme que la nouvelle méthode profitera à la sécurité. Les soi-disant demandes de sécurité incluant des informations personnelles sont toujours plus facilement déjouées par les cybercriminels, selon le gestionnaire de fortunes. Les clients devront d'abord donner leur autorisation avant que Van Lanschot ne stocke leur voix pour en faire un élément de la procédure d'identification.

Plusieurs banques britanniques, dont Lloyds Bank, Barclays et HSBC, recourent déjà à l'identification vocale, tout comme la branche britannique du groupe financier espagnol Santander. Le système est également utilisé aux Etats-Unis, notammment par la banque Chase.

Chez Van Lanschot, on affirme que la nouvelle méthode profitera à la sécurité. Les soi-disant demandes de sécurité incluant des informations personnelles sont toujours plus facilement déjouées par les cybercriminels, selon le gestionnaire de fortunes. Les clients devront d'abord donner leur autorisation avant que Van Lanschot ne stocke leur voix pour en faire un élément de la procédure d'identification.Plusieurs banques britanniques, dont Lloyds Bank, Barclays et HSBC, recourent déjà à l'identification vocale, tout comme la branche britannique du groupe financier espagnol Santander. Le système est également utilisé aux Etats-Unis, notammment par la banque Chase.