Il s'agit en l'occurrence du Computer Science and Artificial Intelligence Lab (CSAIL), dont le système AI2 doté d'une intelligence artificielle est capable de reconnaître avec précision quelque 85 pour cent des cyber-attaques au moment même où elles sont lancées.

L'AI-bot regroupe les données dans des modèles et les analyse pour savoir s'il s'agit d'une attaque possible. Ce sont ensuite des analystes humains qui contrôlent et confirment les résultats, avant que ces informations soient de nouveau enregistrées par AI2, afin de lui permettre d'identifier encore plus de modèles par la suite.

Les techniques permettant de détecter rapidement les cyber-attaques revêtent une grande importance dans la mesure où plus vite ce genre d'attaque est détectée de manière automatisée, moins elle risque de causer des dommages.