Selon des sources de l'agence de presse Reuters, un groupe d'états américains souhaite intenter un procès concurrentiel similaire à l'encontre de Google. L'affaire démarrerait à la mi-décembre et pourrait se combiner avec le procès antitrust annoncé en octobre par le ministère fédéral américain de la Justice.

Dans les deux cas, l'enjeu est la domination de Google sur le plan tant de son moteur de recherche que des publicités en ligne. La crainte des autorités, c'est que Google devienne si imposante qu'elle évince la concurrence, parce qu'elle dispose aussi de suffisamment de moyens pour maintenir sa position de force.

La deuxième affaire émane des états du Colorado, de l'Iowa, du Nebraska, de New York, de la Caroline du Nord, du Tennessee et de l'Utah. Mais un troisième procès serait aussi en préparation, initié par des procureurs de cinquante états et régions. Ils avaient annoncé l'ouverture d'une enquête en septembre 2019 déjà, spécialement focalisée cette fois sur la méthodologie publicitaire en ligne pratiquée par Google.

Ces dernières années, Google s'est déjà vu infliger notamment en Europe quelques méga-amendes pour avoir abusé de sa position dominante, et avait en 2013 trouvé un arrangement aux Etats-Unis à propos d'Adsense. Après l'annonce du procès antitrust aux Etats-Unis, l'entreprise a fait savoir qu'elle trouvait ce procès 'très imparfait' et que si elle est si dominante, c'est parce que les gens choisissent eux-mêmes d'utiliser ses services.

Selon des sources de l'agence de presse Reuters, un groupe d'états américains souhaite intenter un procès concurrentiel similaire à l'encontre de Google. L'affaire démarrerait à la mi-décembre et pourrait se combiner avec le procès antitrust annoncé en octobre par le ministère fédéral américain de la Justice.Dans les deux cas, l'enjeu est la domination de Google sur le plan tant de son moteur de recherche que des publicités en ligne. La crainte des autorités, c'est que Google devienne si imposante qu'elle évince la concurrence, parce qu'elle dispose aussi de suffisamment de moyens pour maintenir sa position de force.La deuxième affaire émane des états du Colorado, de l'Iowa, du Nebraska, de New York, de la Caroline du Nord, du Tennessee et de l'Utah. Mais un troisième procès serait aussi en préparation, initié par des procureurs de cinquante états et régions. Ils avaient annoncé l'ouverture d'une enquête en septembre 2019 déjà, spécialement focalisée cette fois sur la méthodologie publicitaire en ligne pratiquée par Google.Ces dernières années, Google s'est déjà vu infliger notamment en Europe quelques méga-amendes pour avoir abusé de sa position dominante, et avait en 2013 trouvé un arrangement aux Etats-Unis à propos d'Adsense. Après l'annonce du procès antitrust aux Etats-Unis, l'entreprise a fait savoir qu'elle trouvait ce procès 'très imparfait' et que si elle est si dominante, c'est parce que les gens choisissent eux-mêmes d'utiliser ses services.