Il s'agit là d'un accord-cadre portant sur 24.000 Volvo. Selon l'agence de presse Reuters, il est question ici de XC90, le grand modèle SUV de Volvo. Les véhicules seront donc également équipés de la technologie autonome, même s'il s'agira ici probablement surtout du hardware, car le système proprement dit est actuellement encore développé conjointement avec Uber.

Les voitures seront fournies entre 2019 et 2021. On ne sait pourtant pas encore si cela signifie qu'en 2019 déjà, des voitures autonomes d'Uber et Volvo seront mises en circulation. On ne connaît pas non plus le montant que paiera Uber pour les 24.000 Volvo, mais en Belgique, ces voitures reviennent à 59.300 euros pièce, sans les capteurs et les connexions pour pouvoir rouler de manière autonome.

Uber et Volvo avaient précédemment déjà collaboré sur des voitures autonomes dans le cadre d'un accord d'un montant de 300 millions de dollars. Ce n'est pas un secret d'écrire que le service de taxi souhaiterait à terme disposer d'un réseau de voitures capables de rouler sans conducteur.

Ce réseau s'avérerait non seulement plus efficient, mais épargnerait aussi pas mal de soucis à l'entreprise. C'est ainsi qu'Uber n'est actuellement pas autorisée dans de nombreux pays, dont la Belgique, à travailler avec des conducteurs non-professionnels. Et dans les pays qui le permettent, il existe souvent un doute juridique quant à savoir si les chauffeurs ne doivent pas être considérés comme des employés à part entière de l'entreprise, ce qui coûterait alors à Uber pas mal d'argent et de travail administratif en plus.