Twitter a gelé le compte privé de Trump @realDonaldTrump en raison de l'implication de l'ex-président dans l'envahissement du parlement à Washington au début de cette année. Initialement, la firme technologique en avait suspendu l'accès, après quoi le compte fut bloqué. Pour Trump, suivi par plus de 90 millions de personnes, Twitter était son principal moyen de communication.

Incitation à l'insurrection

'Twitter n'accepte pas le retour d'un utilisateur qui a lancé des appels à la violence. Il reste donc banni de la plate-forme', a déclaré le responsable financier de la firme, Ned Segal.

Le parlement américain examine pour l'instant le rôle qu'a tenu l'ex-président lors de l'attaque du Capitole par ses adeptes. Le parti rival démocrate du nouveau président Joe Biden veut sanctionner Trump pour son incitation à l'insurrection. Il entend l'empêcher ainsi d'envisager un éventuel retour à la Maison Blanche.

Twitter a gelé le compte privé de Trump @realDonaldTrump en raison de l'implication de l'ex-président dans l'envahissement du parlement à Washington au début de cette année. Initialement, la firme technologique en avait suspendu l'accès, après quoi le compte fut bloqué. Pour Trump, suivi par plus de 90 millions de personnes, Twitter était son principal moyen de communication.'Twitter n'accepte pas le retour d'un utilisateur qui a lancé des appels à la violence. Il reste donc banni de la plate-forme', a déclaré le responsable financier de la firme, Ned Segal.Le parlement américain examine pour l'instant le rôle qu'a tenu l'ex-président lors de l'attaque du Capitole par ses adeptes. Le parti rival démocrate du nouveau président Joe Biden veut sanctionner Trump pour son incitation à l'insurrection. Il entend l'empêcher ainsi d'envisager un éventuel retour à la Maison Blanche.