Proximus a suspendu provisoirement le déploiement de sa '5G light', qui avait débuté le 1er avril dernier, dans plusieurs communes wallonnes concernées par ce lancement, indique lundi l'opérateur télécom. Cela s'est fait à la demande des villes et communes qui le souhaitaient, précise-t-on. Parmi elles, on retrouve Ottignies-Louvain-la-Neuve, Châtelet, Namur, Tournai ou Arlon.

En Grande-Bretagne, une vingtaine de pylônes d'antennes mobiles ont été incendiés la semaine dernière, probablement par des opposants à la 5G. Beaucoup d'entre eux établissent en effet un lien avec le coronavirus, même si cela n'a pas la moindre base scientifique. Fait étonnant: la campagne semble être menée de manière coordonnée et a même un lien avec la Belgique.

A partir de ce mercredi, nous pourrons enfin surfer à la vitesse de l'éclair sur internet via le réseau 5G de Proximus en Belgique. Mais cela exigera évidemment un smartphone ad hoc. Nous avons établi pour vous l'inventaire des appareils compatibles déjà (ou très bientôt) commercialisés en Belgique.

Atlas Copco Airpower, spécialisée en équipement à air comprimé, utilise désormais un réseau paré pour la 5G sur son site de production de Wilrijk. Ce réseau privé a été déployé en collaboration avec Ericsson et l'opérateur Orange Belgium.