100 milliards de yens seront consacrés à un nouveau procédé de fabrication à 300 millimètres, et 25 milliards à une nouvelle ligne de production à 300 mm dans une usine existante. Ces puces seront entre autres utilisées pour la gestion de la puissance dans des voitures électriques, appareils électroniques et équipement industriel.

L'objectif est que Toshiba effectue ainsi une manoeuvre de rattrapage dans ce segment du marché. Une fois l'usine opérationnelle - c'est prévu en mars 2025 -, l'entreprise produira deux fois et demi plus de puces dans cette catégorie que ce n'est le cas actuellement.

100 milliards de yens seront consacrés à un nouveau procédé de fabrication à 300 millimètres, et 25 milliards à une nouvelle ligne de production à 300 mm dans une usine existante. Ces puces seront entre autres utilisées pour la gestion de la puissance dans des voitures électriques, appareils électroniques et équipement industriel.L'objectif est que Toshiba effectue ainsi une manoeuvre de rattrapage dans ce segment du marché. Une fois l'usine opérationnelle - c'est prévu en mars 2025 -, l'entreprise produira deux fois et demi plus de puces dans cette catégorie que ce n'est le cas actuellement.