La politique financière d'un pouvoir public se compose majoritairement d'une élaboration de rapports. 'Tout cela, c'est très bien', déclare le co-fondateur Tijs Maes. 'Mais il faut évidemment qu'on en tire des notions correctes. Ce n'est qu'alors qu'on sait si on doit continuer d'investir, à quoi vont servir les dépenses, etc. C'est là que nous voulons aider les clients en dressant ce genre de rapport de manière fluide et par le biais d'une visualisation des données facilitant l'analyse. Dans le but de supporter les administrations locales lors de leur transformation numérique, et de les préparer à relever les défis à venir.'

Cela passe évidemment par une plate-forme web. 'Pour la visualisation, notre produit utilise la solution Power BI de Microsoft', explique Maes. 'Nous rapatrions les données du progiciel comptable que notre client utilise, et élaborons ensuite des rapports et des notions visuellement pratiques. Cela fait non seulement une différence en durée, mais cela donne aussi au client une vision du fonctionnement interne par exemple. Les risques liés aux doubles paiements, aux imputations et aux problèmes de validation peuvent ainsi être plus rapidement évités.'

Mesurer, c'est aussi savoir. Sur la base de données fiables, il est toujours plus facile de prendre les bonnes décisions, selon Maes: 'Vous voyez les budgets disponibles, quels investissements sont nécessaires,... Nous avons par conséquent collaboré étroitement avec l'administration communale de Termonde pour mettre au point notre solution, afin de réagir vraiment aux besoins d'un pouvoir public sur le plan financier.'

Solution SaaS

A présent que le produit est développé, Delta Public le lance sur le marché sous forme d'une solution SaaS moyennant un coût de licence annuel. Entre-temps, la startup tente de convaincre les clients potentiels au moyen de périodes d'essai gratuites. 'Une dizaine d'administrations se sont déjà enregistrées. Nous allons donc nous lancer dans les prochains mois. Nous nous attendons en outre à ce que le nombre de candidats intéressés augmente encore.'

Il existe aujourd'hui trois progiciels comptables ciblant le marché des finances publiques, mais Delta Public ne travaille momentanément encore qu'avec l'un d'eux. 'Nous souhaitons à terme changer cela', ajoute Maes. Car c'est là que le bât blesse quelque peu, selon le co-fondateur: les fournisseurs de ces progiciels comptables ne sont guère emballés par les startups qui misent sur leurs données. 'C'est dommage, car je crois que nous pouvons nous renforcer les uns les autres', affirme Maes.

Voilà pourquoi, Delta Public regarde à présent au-delà de la Flandre et envisage d'autres marchés tels la Wallonie, voire à l'étranger. Maes: 'Cela exige évidemment une initiation aux règles et aux usages locaux sur le plan financier. Avant d'aller voir ailleurs, nous allons donc à coup sûr conclure des partenariats, comme nous l'avons déjà fait initialement avec la ville de Termonde.'

Amorçage

Sous l'égide de Start It @KBC, l'entreprise enregistre entre-temps ses premières rentrées, et Maes veut encore poursuivre un tant soit peu la phase d'amorçage: 'Nous avons souscrit un prêt subordonné de 40.000 euros auprès de PMV et sommes aussi aidés par le support de Microsoft For Startups, où nous avons cinq mille crédits Azure, ce qui fait que l'hébergement dans le nuage ne nous coûte rien en réalité. Néanmoins, nous négocions déjà avec un investisseur potentiel au cas où nous voudrions croître plus rapidement.'

Delta Public

Siège social: Malines

Nombre d'associés: 2

Finances: pas de projet pour l'instant

Site web: DeltaPublic.com

La politique financière d'un pouvoir public se compose majoritairement d'une élaboration de rapports. 'Tout cela, c'est très bien', déclare le co-fondateur Tijs Maes. 'Mais il faut évidemment qu'on en tire des notions correctes. Ce n'est qu'alors qu'on sait si on doit continuer d'investir, à quoi vont servir les dépenses, etc. C'est là que nous voulons aider les clients en dressant ce genre de rapport de manière fluide et par le biais d'une visualisation des données facilitant l'analyse. Dans le but de supporter les administrations locales lors de leur transformation numérique, et de les préparer à relever les défis à venir.'Cela passe évidemment par une plate-forme web. 'Pour la visualisation, notre produit utilise la solution Power BI de Microsoft', explique Maes. 'Nous rapatrions les données du progiciel comptable que notre client utilise, et élaborons ensuite des rapports et des notions visuellement pratiques. Cela fait non seulement une différence en durée, mais cela donne aussi au client une vision du fonctionnement interne par exemple. Les risques liés aux doubles paiements, aux imputations et aux problèmes de validation peuvent ainsi être plus rapidement évités.'Mesurer, c'est aussi savoir. Sur la base de données fiables, il est toujours plus facile de prendre les bonnes décisions, selon Maes: 'Vous voyez les budgets disponibles, quels investissements sont nécessaires,... Nous avons par conséquent collaboré étroitement avec l'administration communale de Termonde pour mettre au point notre solution, afin de réagir vraiment aux besoins d'un pouvoir public sur le plan financier.'A présent que le produit est développé, Delta Public le lance sur le marché sous forme d'une solution SaaS moyennant un coût de licence annuel. Entre-temps, la startup tente de convaincre les clients potentiels au moyen de périodes d'essai gratuites. 'Une dizaine d'administrations se sont déjà enregistrées. Nous allons donc nous lancer dans les prochains mois. Nous nous attendons en outre à ce que le nombre de candidats intéressés augmente encore.'Il existe aujourd'hui trois progiciels comptables ciblant le marché des finances publiques, mais Delta Public ne travaille momentanément encore qu'avec l'un d'eux. 'Nous souhaitons à terme changer cela', ajoute Maes. Car c'est là que le bât blesse quelque peu, selon le co-fondateur: les fournisseurs de ces progiciels comptables ne sont guère emballés par les startups qui misent sur leurs données. 'C'est dommage, car je crois que nous pouvons nous renforcer les uns les autres', affirme Maes.Voilà pourquoi, Delta Public regarde à présent au-delà de la Flandre et envisage d'autres marchés tels la Wallonie, voire à l'étranger. Maes: 'Cela exige évidemment une initiation aux règles et aux usages locaux sur le plan financier. Avant d'aller voir ailleurs, nous allons donc à coup sûr conclure des partenariats, comme nous l'avons déjà fait initialement avec la ville de Termonde.'Sous l'égide de Start It @KBC, l'entreprise enregistre entre-temps ses premières rentrées, et Maes veut encore poursuivre un tant soit peu la phase d'amorçage: 'Nous avons souscrit un prêt subordonné de 40.000 euros auprès de PMV et sommes aussi aidés par le support de Microsoft For Startups, où nous avons cinq mille crédits Azure, ce qui fait que l'hébergement dans le nuage ne nous coûte rien en réalité. Néanmoins, nous négocions déjà avec un investisseur potentiel au cas où nous voudrions croître plus rapidement.'