La décision a été prise, après que Starbucks ait enregistré une diminution de sa croissance dans ce pays. En Chine, la chaîne du café doit notamment affronter la concurrence de startups telles Luckin Coffee, une petite entreprise fondée il y a un an et qui pèse aujourd'hui déjà un milliard de dollars. Luckin suit davantage les tendances mobiles chinoises, avec des paiements et des commandes possibles par le biais d'une appli, et des livraisons à domicile.

Starbucks tente à présent de faire pareil via une collaboration avec l'e-détaillant Alibaba. Cet accord prévoit entre autres des livraisons par le truchement de la plate-forme Ele.me d'Alibaba. Une appli sera également lancée et ajoutée à la longue liste des sites commerciaux d'Alibaba.

Par ailleurs, Starbucks introduira ses 'Starbucks Delivery Kitchens' dans les supermarchés Hema d'Alibaba (à ne pas confondre avec la néerlandaise Hema). Ces supermarchés sont la version Alibaba d'une nouvelle formule de vente au détail recourant à une appli qui permet aux utilisateurs de scanner tous les produits pour obtenir davantage d'informations à leur sujet.