Tableau existe depuis 2003 et est cotée à la bourse depuis 2013. L'entreprise était au départ une plate-forme analytique, mais avec un net focus sur la visualisation de données. Aujourd'hui, elle compte quelque 85.000 entreprises au nombre de ses clients, dont Netflix et Schneider Electric.

Les conseils d'administration de Salesforce et de Tableau ont déjà approuvé le rachat. Salesforce s'attend à ce que l'opération soit entérinée pour le troisième trimestre de son exercice.

En déboursant 15,7 milliards de dollars pour Tableau, Salesforce en est à l'un des plus importants rachats de son histoire, même si elle ne paiera pas en espèces sonnantes et trébuchantes. Elle reprendra en effet les actions Class A et Class B contre 1.103 actions Salesforce 'ordinaires', ce qui revient en tout à un montant de 15,7 milliards de dollars.

Après le rachat, Tableau continuera cependant d'exister en tant qu'entreprise séparée. Son siège central se situera toujours à Seattle, et tant le CEO Adam Selipsky que l'équipe directoriale resteront à bord.