"Les voyageurs qui ont l'habitude d'utiliser Railtime seront informés via les différents canaux de communication à partir de ce vendredi", a précisé la société en soulignant qu'après le 17 avril, "seuls l'application SNCB et le site web SNCB.be subsisteront".

"L'avantage pour les utilisateurs est qu'à partir de cette date, un seul portail subsistera pour le service de train en temps réel de la SNCB, avec la possibilité également d'acheter des billets tant via Internet que smartphone", indique encore la société.

Lancé en janvier 2009, Railtime fournissait au départ "un module de recherche et un bandeau d'information des perturbations majeures". Le site avait ensuite évolué et s'était enrichi d'informations plus détaillées et d'une plus grande interactivité. Fin 2013, il enregistrait quelque 70.000 visites quotidiennes. Le 1er janvier 2014, Railtime était passé, dans le cadre de la réforme des chemins de fer, des mains d'Infrabel à celles de la SNCB.

(Belga)