La mise à jour cataloguée comme importante ne porte pas un nom ordinaire. Sur la liste des mises à jour, le patch concerné est en effet désigné par une longue série de caractères débutant par 'gYxseNjwafVPf'. Son contenu est tout aussi incompréhensible:

gYxseNjwafVPfgsoHnzLblmmAxZUiOnGcchqEAEwjyxwjUIfpXfJQcdLapTmFaq HGCFsdvpLarmPJLOZYMEILGNIPwNOgEazuBVJcyVjBRL Download size: 4.3 MB You may need to restart your computer for this update to take effect. Update type: Important qQMphgyOoFUxFLfNprOUQpHS More information: https://hckSLpGtvi.PguhWDz.fuVOl.gov https://jNt.JFnFA.Jigf.xnzMQAFnZ.edu Help and Support: https://IIKaR.ktBDARxd.plepVV.PGetGeG.lfIYQIHCN.mil

Voilà qui renforça le sentiment que cette mise à jour n'était pas très... catholique et avait été introduite subrepticement par des personnes mal intentionnées dans le processus des mises à jour de Microsoft. Et puis il y avait aussi le fait que cette mise à jour ne voulait pas s'installer, mais contenait deux liens renvoyant à des sites sur internet, où des informations supplémentaires et un support pouvaient être obtenus.

Après que des débats aient eu lieu sur différents forums, dont celui de Windows, Microsoft calma la panique croissante par un communiqué selon lequel la mise à jour provenait bel et bien de l'entreprise. La mise à jour n'aurait cependant pas dû être publiée: il s'agissait d'un test.

Source: Automatiseringgids

La mise à jour cataloguée comme importante ne porte pas un nom ordinaire. Sur la liste des mises à jour, le patch concerné est en effet désigné par une longue série de caractères débutant par 'gYxseNjwafVPf'. Son contenu est tout aussi incompréhensible:gYxseNjwafVPfgsoHnzLblmmAxZUiOnGcchqEAEwjyxwjUIfpXfJQcdLapTmFaq HGCFsdvpLarmPJLOZYMEILGNIPwNOgEazuBVJcyVjBRL Download size: 4.3 MB You may need to restart your computer for this update to take effect. Update type: Important qQMphgyOoFUxFLfNprOUQpHS More information: https://hckSLpGtvi.PguhWDz.fuVOl.gov https://jNt.JFnFA.Jigf.xnzMQAFnZ.edu Help and Support: https://IIKaR.ktBDARxd.plepVV.PGetGeG.lfIYQIHCN.milVoilà qui renforça le sentiment que cette mise à jour n'était pas très... catholique et avait été introduite subrepticement par des personnes mal intentionnées dans le processus des mises à jour de Microsoft. Et puis il y avait aussi le fait que cette mise à jour ne voulait pas s'installer, mais contenait deux liens renvoyant à des sites sur internet, où des informations supplémentaires et un support pouvaient être obtenus.Après que des débats aient eu lieu sur différents forums, dont celui de Windows, Microsoft calma la panique croissante par un communiqué selon lequel la mise à jour provenait bel et bien de l'entreprise. La mise à jour n'aurait cependant pas dû être publiée: il s'agissait d'un test.Source: Automatiseringgids