Le noyau sera disponible à partir de fin juin pour les Insider Previews et sera basé sur Linux 4.19. Les utilisateurs pourront obtenir le noyau via le Windows Store ou par téléchargement au moyen d'un 'custom distribution package'.

Le noyau même fera partie de Windows Subsystem for Linux 2 (WSL2). En 2016, l'entreprise avait déjà porté le bash shell de Linux vers Windows 10 via WSL. Dans WSL2, Microsoft promet de meilleures performances du système de fichiers et une meilleure compatibilité des applis. En tout, WSL2 devrait être jusqu'à vingt fois plus rapide.

Microsoft avait précédemment déjà porté un noyau Linux vers Azure Sphere, mais c'est la première fois qu'elle le fait aussi pour Windows. En outre, l'entreprise promet d'apporter sa contribution à la technologie open source.

Nouveau Windows Terminal

Microsoft annonce également Windows Terminal, une nouvelle application terminale pour outils de ligne de commande. L'application supporte notamment plusieurs onglets et accorde plus d'attention aux polices.

La raison pour laquelle Microsoft sort Windows Terminal et n'introduit pas simplement une mise à jour pour Windows Console, c'est parce que cette dernière doit continuer de conserver sa rétrocompatibilité.

Tant Windows Terminal que Windows Console seront disponibles en open source sur github. La 'preview' sera disponible dès cet été et d'ici l'hiver, Microsoft entend lancer la version 1.1.