"L'une des particularités de cette enquête de police était que les suspects opéraient au départ des Pays-Bas et ciblaient des banques belges ainsi que des citoyens belges", a expliqué la police néerlandaise. Dans cette opération, les Pays-Bas ont étroitement collaboré avec la police belge.

Lors de perquisitions, quelque 43.000 euros en espèces ont été saisis au cours des derniers jours, de même que des drogues, des armes à feu factices ainsi que des ordinateurs et des téléphones, souvent encore dans leur emballage d'origine. Les suspects étaient âgés entre vingt et trente ans.

L'hameçonnage est une forme de fraude internet où les victimes sont aiguillées vers de sites web factices avant d'être arnaquées. En Belgique, la bande avait recruté des 'mules financières' via Instagram. Il s'agissait surtout de jeunes qui mettent leur compte bancaire ou leur carte de banque à disposition moyennant une certaine rétribution afin de procéder à des transferts de fonds ou de retirer de l'argent à un guichet automatique.

Les six suspects néerlandais devront dans un premier temps répondre de leurs actes devant un tribunal belge. La peine maximale en cas de 'phishing' est de cinq ans d'emprisonnement en Belgique.