Les Etats-Unis accusent depuis longtemps déjà Huawei d'espionnage pour le compte des autorités chinoises, sans jamais en avoir fourni une quelconque preuve. Huawei et le gouvernement chinois ont toujours démenti ces accusations. Malgré cela, les Etats-Unis ont décidé il y a un an d'interdire l'utilisation de l'équipement réseautique des entreprises chinoises.

Précédemment, plusieurs firmes américaines avaient cependant pu profiter d'une exception à cet interdit, ce qui leur avait permis d'encore faire des affaires avec Huawei, notamment au niveau du déploiement de la technologie 5G. Cette exception expire officiellement vendredi prochain. On s'attend à ce que d'ici là, l'exception soit prolongée, selon une source anonyme qui s'est confiée à l'agence de presse Reuters.

En collaboration avec Dutch IT-Channel.

Les Etats-Unis accusent depuis longtemps déjà Huawei d'espionnage pour le compte des autorités chinoises, sans jamais en avoir fourni une quelconque preuve. Huawei et le gouvernement chinois ont toujours démenti ces accusations. Malgré cela, les Etats-Unis ont décidé il y a un an d'interdire l'utilisation de l'équipement réseautique des entreprises chinoises.Précédemment, plusieurs firmes américaines avaient cependant pu profiter d'une exception à cet interdit, ce qui leur avait permis d'encore faire des affaires avec Huawei, notamment au niveau du déploiement de la technologie 5G. Cette exception expire officiellement vendredi prochain. On s'attend à ce que d'ici là, l'exception soit prolongée, selon une source anonyme qui s'est confiée à l'agence de presse Reuters.En collaboration avec Dutch IT-Channel.