Larry Ellison, le directeur de l'éditeur de software Oracle et grand ami de feu Steve Jobs, évoque le cas Apple à l'ère post-Jobs dans une interview accordée à la station américaine CBS.

"Comment Apple fera-t-elle sans Steve Jobs? Et bien, nous le savons déjà. L'histoire se répète. Nous avons déjà vu une Apple à l'oeuvre avec Steve Jobs dans un passé plus lointain", déclare Ellison, tout en pointant le doigt vers le ciel. "Et nous l'avons vue oeuvrer sans Steve Jobs", ajoute-t-il en se référant au licenciement de Jobs en 1985, tout en indiquant cette fois le sol.

"Ensuite, nous avons revu Apple avec Steve Jobs (il fait ici référence à la période débutant en 1997, lorsque Jobs réintégra l'entreprise, ndlr.), et à présent de nouveau sans lui. Nous savions alors qu'Apple était condamnée."

Sous Jobs, Apple devint l'une des entreprises les plus riches au monde. Ellison qualifie aussi Jobs d'inventeur émérite: "Il fut l'Edison et le Picasso de notre époque. Il ne voulait pas devenir riche, connu ou puissant. Il était simplement obsédé par la création de quelque chose de beau."