Suleyman avait créé DeepMind en 2010, conjointement avec son ami de jeunesse Demis Hassabis, qui en est l'actuel directeur. Google avait racheté l'entreprise quatre années plus tard pour quelques centaines de millions d'euros.

DeepMind a notamment conçu un programme AI pour le jeu de plate-forme complexe Go. Cet algorithme avait du reste réussi à battre le champion du monde en titre. DeepMind s'est aussi spécialisée dans la détection de maladies. Suleyman, fils d'infirmier, connaissait ce milieu. DeepMind développa ainsi l'appli Streams dans le but d'aider les médecins à identifier quels patients couraient le risque de connaître des problèmes rénaux. DeepMind fut mise en cause, lorsqu'il apparut qu'elle avait eu un accès illégal aux données d'1,6 million de patients. L'investigation sur la maladie fut mise sur une voie de garage l'année dernière, et Suleyman se vit proposer une autre fonction.

Suleyman fut aussi un interlocuteur éminent dans le débat sur l'AI éthique et mit régulièrement le monde en garde contre l'abus de la technologie. Il y a deux ans, il fonda chez Google Deepmind un département Ethique, pour étudier l'impact social de l'intelligence artificielle.