Ce don succède à un précédent d'un montant de 300 millions de dollars à l'adresse des autorités nationales et locales en vue d'aider à financer les élections américaines. Ces dons sont cependant dans la ligne de mire en raison d'un procès intenté par un groupe juridique conservateur. Ce dernier tente de bloquer les dons d'argent privé à des pouvoirs publics tant nationaux que locaux pour les élections. Ces dépenses sont en effet habituellement consenties par les autorités elles-mêmes.

Mais les menaces juridiques n'impressionnent pas Zuckerberg. Il affirme que sa décision de faire un don financier pour la tenue des élections n'a aucun motif politique partisan.

Ce don succède à un précédent d'un montant de 300 millions de dollars à l'adresse des autorités nationales et locales en vue d'aider à financer les élections américaines. Ces dons sont cependant dans la ligne de mire en raison d'un procès intenté par un groupe juridique conservateur. Ce dernier tente de bloquer les dons d'argent privé à des pouvoirs publics tant nationaux que locaux pour les élections. Ces dépenses sont en effet habituellement consenties par les autorités elles-mêmes.Mais les menaces juridiques n'impressionnent pas Zuckerberg. Il affirme que sa décision de faire un don financier pour la tenue des élections n'a aucun motif politique partisan.