Le Parlement flamand possède lui-même déjà de deux centres de données entièrement synchronisés. Avec le centre de données de LCL situé à Diegem, il disposera donc d'un troisième site. LCL est connecté au Vlaams Glas, le réseau à fibre optique du gouvernement flamand et ce, via deux trajets distincts.

"Le troisième centre de données devait se trouver suffisamment loin de nos centres de données existants. On ne sait jamais, au cas où une calamité se manifesterait à Bruxelles, qui paralyserait les deux autres centres de données ou la connexion. Nous devions pouvoir compter sur le backup, ce qui sera le cas chez LCL", déclare Kurt De Vriendt, membre de la direction 'Facilitaire dienstverlening, Infrastructuur en Informatica' du Parlement flamand.

Selon LCL, la connexion au Vlaams Glas s'avéra prépondérante, car elle était garante d'une liaison rapide. De Vriend fait cependant aussi observer que la solution de LCL était la plus avantageuse. Le contrat même s'inscrit dans l'accord-cadre VITO de Securitas. Il en est résulté la disparition rapide du volet administratif de l'adjudication.