Il est clair que Microsoft souhaite vous orienter vers le nuage. A coup sûr pour Office. Cette semaine, le géant technologique a en effet supprimé l'achat unique de Microsoft Office de son Home Use Program. Il s'agit là du programme, grâce auquel des employés utilisant Microsoft au travail peuvent en acquérir une version à moindre coût pour une utilisation domestique. Jusqu'il y a peu, il était ainsi possible d'acheter pour une vingtaine d'euros une version autonome d'Office 2010 utilisable pendant deux ans. Ce n'est plus possible aujourd'hui. Le Home Use Program continue certes d'exister avec des ristournes sur Office 365 Personal ou Office 365 Home revenant à quelque 50 à 70 euros. Par an bien sûr.

Pour Microsoft, cette démarche est assez logique. L'entreprise tente depuis assez longtemps déjà d'attirer tout un chacun vers la formule de l'abonnement, surtout pour Office. Les rentrées provenant d'un grand nombre d'utilisateurs qui versent chaque année un montant fixe, sont à la fois plus élevées et plus faciles à planifier que l'ancien système de versions, par lequel un nouvel Office était déployé en une fois et continuait de tourner pendant vingt ans. Ce système existe encore, mais n'est quasiment plus promotionné. Si vous cherchez vraiment bien sur le site web de Microsoft, vous pouvez actuellement acquérir Office 2019 sans réduction pour quelque 300 euros, ce qui correspond à plus de trois ans d'Office 365 Home. Pour les utilisateurs du Home Use Program, la différence entre une fois 20 euros ou 50 euros par an est cependant assez grande.

Mais tel n'est pas l'avis de Microsoft. Office 365 est la version plus moderne: elle intègre par exemple une appli mobile qui co-synchronise et offre 1 To d'espace de stockage en ligne sur OneDrive. Les applis "s'améliorent sans cesse aussi avec de nouvelles fonctions fournies chaque mois", écrit Jared Spataro, corporate vice president for Microsoft 365 sur le blog de Microsoft. Et d'ajouter sans ambages que Microsoft préfère que vous n'achetiez pas simplement Office 2019. Le progiciel est "gelé dans le temps", indique-t-il. "Il n'aura jamais de nouvelles fonctions et ne sera pas relié au nuage." Voilà qui incite à nous demander s'il y aura bien encore une nouvelle version autonome d'Office après Office 2019.