Mayer recevrait la très grande majorité de ce montant en actions et options. Seuls 3 millions de dollars lui seraient versés en espèces. Ce 'parachute doré', Mayer ne pourra toutefois en bénéficier que si son contrat de travail est résilié dans l'année suivant le rachat de Yahoo.

Par ailleurs, la fortune de Mayer est estimée à plusieurs centaines de millions de dollars. Avant de diriger Yahoo, elle assumait une fonction de top-manager chez son concurrent Google.

Précédemment, Mayer avait dû renoncer à un autre bonus et ce, parce que sous sa direction, Yahoo avait été victime de problèmes de sécurité à grande échelle.