L'Europe occidentale est une zone très intéressante sur le plan ERP. SAP est le numéro de ce marché, mais doit à présent composer toujours plus souvent avec des acteurs tels Oracle et Sage. Selon, IDC la différence serait même très minime au niveau des pays, notamment en Grande-Bretagne et en France. Oracle et Sage y sont de redoutables concurrents de SAP surtout dans le secteur de la communication, le secteur public, les banques, les services et la vente au détail.Pour Oracle, c'est surtout la reprise de Peoplesoft qui lui a permis de progresser dans ces secteurs spécifiques. De son côté, Sage s'est surtout distinguée dans le segment des PME grâce à des rachats et à une croissance organique. "On va encore assister à plus de consolidation sur le marché des applications ERP", estime Bo Lykkegaard d'IDC, "celle-ci se fera surtout par voie de rachats. Les récentes acquisitions d'Infor par exemple (SSA Global, Geac et Systems Union) vont catapulter cette entreprise vers l'avant dans l'industrie de la production et dans la distribution." La première représente 40 pour cent du marché ERP total.Les autres acteurs en vue sur le marché ERP sont Lawson, Microsoft (Dynamics), QAD et - plus près de chez nous - l'entreprise néerlandaise Unit 4 Agresso.

L'Europe occidentale est une zone très intéressante sur le plan ERP. SAP est le numéro de ce marché, mais doit à présent composer toujours plus souvent avec des acteurs tels Oracle et Sage. Selon, IDC la différence serait même très minime au niveau des pays, notamment en Grande-Bretagne et en France. Oracle et Sage y sont de redoutables concurrents de SAP surtout dans le secteur de la communication, le secteur public, les banques, les services et la vente au détail.Pour Oracle, c'est surtout la reprise de Peoplesoft qui lui a permis de progresser dans ces secteurs spécifiques. De son côté, Sage s'est surtout distinguée dans le segment des PME grâce à des rachats et à une croissance organique. "On va encore assister à plus de consolidation sur le marché des applications ERP", estime Bo Lykkegaard d'IDC, "celle-ci se fera surtout par voie de rachats. Les récentes acquisitions d'Infor par exemple (SSA Global, Geac et Systems Union) vont catapulter cette entreprise vers l'avant dans l'industrie de la production et dans la distribution." La première représente 40 pour cent du marché ERP total.Les autres acteurs en vue sur le marché ERP sont Lawson, Microsoft (Dynamics), QAD et - plus près de chez nous - l'entreprise néerlandaise Unit 4 Agresso.