Des citoyens se sont plaints que Google utiliserait Android pour contrer la concurrence. La Competition Commission of India (CCI) doit à présent déterminer si Google a réellement enfreint les lois indiennes sur la concurrence. Elle n'a toutefois pas encore pris de décision à propos de savoir si elle va ou non intenter un procès. La CCI a à coup sûr une fois déjà rencontré des représentants de Google et peut à présent décider de mettre en oeuvre une commission d'enquête spéciale.

Dans une affaire comparable, la Commission européenne avait précédemment déjà estimé que Google avait violé les règles en vigueur dans l'UE. En contraignant par exemple des fabricants de téléphones à installer aussi des applis Google avec Android et en leur interdisant de vendre des téléphones avec un autre système d'exploitation, Google a abusé de sa position sur le marché, selon la Commission. Celle-ci a en fin de compte infligé l'année dernière à Google une amende de plus de 4,3 milliards d'euros, une décision contre laquelle l'entreprise américaine a fait appel.

Android est le système d'exploitation le plus utilisée pour les téléphones mobiles. En Inde, pas moins de 98 pour cent des téléphones sont équipés du système d'exploitation conçu par Google.