L'avion, piloté par le Suisse Bertrand Piccard, a atterri à 04H05' (02H05' heure belge) sans problème sur l'aéroport al-Bateen situé à proximité de la capitale des Emirats Arabes Unis. C'est à cet endroit même que le Solar Impuls 2 s'était envolé le 9 mars 2015 pour un voyage de plus de 42.000 kilomètres par-dessus quatre continents, sans consommer la moindre goutte de carburant.

C'est la première fois qu'un avion effectue un voyage autour du monde sans utiliser de carburant fossile. Le Solar Impulse est un projet du Suisse Piccard et de son compère André Borschberg, qui ont piloté l'avion d'un poids de 1.600 kilos et d'une longueur de 22 mètres. Il est capable d'atteindre une altitude de 8.500 mètres.

L'avenir est propre

"Il sera malaisé d'ouvrir la porte après l'accomplissement du dernier vol du Solar Impulse", a tweeté Piccard après l'atterrissage sous le hashtag 'l'avenir est propre'.

Avec le Solar Impulse 2, les aventuriers et scientifiques suisses André Borschberg et Bertrand Piccard entendent promouvoir l'énergie durable. L'avion ne fonctionne que sur l'énergie solaire grâce aux 17.000 panneaux solaires installés sur ses ailes.

Solvay et l'IRM ont apporté leur aide

L'entreprise chimique belge Solvay a mis à disposition son expertise et ses innovations. Quinze produits de Solvay ont été utilisés dans plus de 6.000 composants destinés à optimaliser le stockage de l'énergie et sa consommation, ainsi qu'à réduire le poids de l'avion solaire. C'est ainsi que Solvay a fourni des matériaux plastiques hyper-résistants et des éléments composites pour le longeron et les volets de stabilisation arrière.

Quant à l'IRM d'Uccle, il s'est chargé de l'accompagnement météorologique.

(Belga/ANP/WK)

L'avion, piloté par le Suisse Bertrand Piccard, a atterri à 04H05' (02H05' heure belge) sans problème sur l'aéroport al-Bateen situé à proximité de la capitale des Emirats Arabes Unis. C'est à cet endroit même que le Solar Impuls 2 s'était envolé le 9 mars 2015 pour un voyage de plus de 42.000 kilomètres par-dessus quatre continents, sans consommer la moindre goutte de carburant.C'est la première fois qu'un avion effectue un voyage autour du monde sans utiliser de carburant fossile. Le Solar Impulse est un projet du Suisse Piccard et de son compère André Borschberg, qui ont piloté l'avion d'un poids de 1.600 kilos et d'une longueur de 22 mètres. Il est capable d'atteindre une altitude de 8.500 mètres.L'avenir est propre"Il sera malaisé d'ouvrir la porte après l'accomplissement du dernier vol du Solar Impulse", a tweeté Piccard après l'atterrissage sous le hashtag 'l'avenir est propre'.Avec le Solar Impulse 2, les aventuriers et scientifiques suisses André Borschberg et Bertrand Piccard entendent promouvoir l'énergie durable. L'avion ne fonctionne que sur l'énergie solaire grâce aux 17.000 panneaux solaires installés sur ses ailes.Solvay et l'IRM ont apporté leur aideL'entreprise chimique belge Solvay a mis à disposition son expertise et ses innovations. Quinze produits de Solvay ont été utilisés dans plus de 6.000 composants destinés à optimaliser le stockage de l'énergie et sa consommation, ainsi qu'à réduire le poids de l'avion solaire. C'est ainsi que Solvay a fourni des matériaux plastiques hyper-résistants et des éléments composites pour le longeron et les volets de stabilisation arrière.Quant à l'IRM d'Uccle, il s'est chargé de l'accompagnement météorologique.(Belga/ANP/WK)