L'investissement, réparti sur les quatre prochaines années, se focalisera sur trois points. Le premier est la création d'une plate-forme ouverte dans le nuage pour fournir des services analytiques. L'entreprise envisage par exemple un produit permettant aux assureurs d'exploiter les données des voitures connectées, afin de déterminer des primes personnalisées.

Deuxième point: la Bluemix IOT Zone sera un environnement de développement pour les nouveaux petits appareils. Les développeurs pourront ainsi intégrer les données de l'IoT dans le nuage et les fondre dans des applis. Enfin, l'IBM IOT Ecosystem sera mis en branle pour permettre une collaboration avec d'autres acteurs.

Big Blue n'est pas un néophyte dans le domaine de l'internet des choses. A l'entendre, l'entreprise va tirer parti de son expérience en matière de 'smart cities' (villes intelligentes) pour développer de nouveaux outils et services. Elle envisage notamment l'intégration des données de diverses sources tant nouvelles que traditionnelles. Cette nouvelle division sera dirigée par Pat Toole, ex-CIO de l'entreprise.