Huawei prise en flagrant délit de bidouillage de benchmarks

06/09/18 à 12:12 - Mise à jour à 12:11

Source: Datanews

Huawei est aux prises avec un scandale de bidouillage de benchmarks. Au moins un de ses téléphones offre des performances nettement supérieures, lorsque l'appareil 'observe' qu'un test benchmark est en cours.

Huawei prise en flagrant délit de bidouillage de benchmarks

Honor Play © .

Le site technologique Anandtech a découvert cette particularité sur l'Honor Play. Honor est une marque fille d'Huawei. En bref, l'appareil est capable de détecter lorsqu'une appli benchmark est active.

A ce moment, le téléphone accepte une consommation de courant supérieure et preste nettement mieux. Mais ce pic n'est pas atteint en utilisation quotidienne. Une consommation de courant supérieure génère en effet une hausse de température et fait en sorte que la batterie se décharge plus vite, voire présente une usure plus rapide, ce qui fait que les fabricants la limitent souvent, afin de garantir la qualité générale de leurs téléphones.

Pour sa part, Huawei ne dément pas cette technique, mais se retranche derrière le fait que d'autres acteurs le font aussi. Chez nous, ce sont surtout des marques moins bien connues concurrençant Huawei sur le marché chinois, qui prendraient ce genre de tests plus à la légère, ce qui contraindrait Huawei à faire de même et donc à bidouiller les benchmarks.

Il nous faut faire observer aussi que l'entreprise n'est pas la seule à agir ainsi. Il y a quelques années, ce genre de bidouillage était aussi nettement plus fréquent. C'est ainsi que la puce équipant le Samsung S4 présentait un gain de performances semblable durant les tests.

L'entreprise promet à l'avenir de s'en tenir aux règles en vigueur et lorsqu'elle communiquera des chiffres benchmark, elle les fera confirmer par des acteurs extérieurs.

Nos partenaires