Le centre se trouve dans la capitale du Ghana, Accra, et collaborera avec les universités et centres de recherche locaux. L'objectif est d'y effectuer de la recherche liée à l'AI, qui sera en majeure partie rendue disponible en tant que code open source.

La présence de ce centre avait été annoncée l'année dernière déjà. En plus des domaines de recherche susmentionnés, le centre veillera aussi à améliorer Google Translate pour les langues africaines et les plus de 2.000 dialectes locaux.

Précédemment déjà, Google avait ouvert des centres AI à Tokyo, Zurich, New York, Paris, Berlin, Cambridge, Munich et Pékin. L'ouverture d'un tel centre à Accra est donc une première en Afrique pour Google.

La semaine dernière encore, Google annonçait qu'elle déploierait Google Cloud en deux nouveaux endroits: Salt Lake City et Seoul. L'entreprise n'avait alors soufflé mot d'un centre AI sur le sol africain.