Précédemment déjà, Facebook avait ajusté son algorithme de manière à moins propager dans le flux de nouvelles les messages sur lesquels beaucoup de gens cliquaient et qui revenaient ensuite rapidement. Selon Facebook, cette mesure n'était pas encore suffisante. Voilà pourquoi le réseau social intervient à présent de manière plus rigoureuse.

Facebook a défini les en-têtes 'clickbait' d'une part en tant que titres intégrant l'information nécessaire pour comprendre le contenu de l'article qui suit, et d'autre part en tant que titres exagérant le contenu de l'article en vue de créer des attentes trompeuses. Des milliers de ces titres ont été identifiés, et Facebook a mis au point un système examinant la plupart des fragments de phrase les plus utilisés dans les en-têtes 'clickbait', qui seront désormais éliminés.

Les sites web à l'origine de nombreux pièges à clics seront également rigoureusement filtrés. S'ils y mettent le holà, l'algorithme le saura, et les sites en question seront de nouveau plus souvent affichés dans le fil d'actualités. (ANP/WK)

Précédemment déjà, Facebook avait ajusté son algorithme de manière à moins propager dans le flux de nouvelles les messages sur lesquels beaucoup de gens cliquaient et qui revenaient ensuite rapidement. Selon Facebook, cette mesure n'était pas encore suffisante. Voilà pourquoi le réseau social intervient à présent de manière plus rigoureuse.Facebook a défini les en-têtes 'clickbait' d'une part en tant que titres intégrant l'information nécessaire pour comprendre le contenu de l'article qui suit, et d'autre part en tant que titres exagérant le contenu de l'article en vue de créer des attentes trompeuses. Des milliers de ces titres ont été identifiés, et Facebook a mis au point un système examinant la plupart des fragments de phrase les plus utilisés dans les en-têtes 'clickbait', qui seront désormais éliminés.Les sites web à l'origine de nombreux pièges à clics seront également rigoureusement filtrés. S'ils y mettent le holà, l'algorithme le saura, et les sites en question seront de nouveau plus souvent affichés dans le fil d'actualités. (ANP/WK)