Sharp, producteur des affichages de l'iPhone et de l'iPad, ainsi que d'écrans TV, est, à l'entendre, en passe de tomber en faillite. Le fabricant de puces Intel et le constructeur d'appareils télécoms Qualcomm vont aider l'entreprise japonaise à s'en sortir. Ils y investiraient conjointement plus de 500 millions de dollars (393 millions d'euros).

Il est possible que Sharp passe ce mois-ci encore un accord avec Qualcomm et Intel. D'après les rumeurs, cette dernière société s'intéresserait surtout à la technologie de Sharp en matière d'écrans pour smartphones et tablettes.

A la Bourse de Tokyo, l'action de Sharp a déjà grimpé de 11 pour cent suite à cette nouvelle. Le fabricant japonais d'électronique a clôturé la séance de mercredi sur un gain de 7 pour cent.

Sharp négocie aussi avec l'entreprise taïwanaise Hon Hai sur une possible injection de capital, et tout semble indiquer qu'Apple injecte également de l'argent dans son fournisseur de mini-écrans.

Sharp, producteur des affichages de l'iPhone et de l'iPad, ainsi que d'écrans TV, est, à l'entendre, en passe de tomber en faillite. Le fabricant de puces Intel et le constructeur d'appareils télécoms Qualcomm vont aider l'entreprise japonaise à s'en sortir. Ils y investiraient conjointement plus de 500 millions de dollars (393 millions d'euros). Il est possible que Sharp passe ce mois-ci encore un accord avec Qualcomm et Intel. D'après les rumeurs, cette dernière société s'intéresserait surtout à la technologie de Sharp en matière d'écrans pour smartphones et tablettes. A la Bourse de Tokyo, l'action de Sharp a déjà grimpé de 11 pour cent suite à cette nouvelle. Le fabricant japonais d'électronique a clôturé la séance de mercredi sur un gain de 7 pour cent. Sharp négocie aussi avec l'entreprise taïwanaise Hon Hai sur une possible injection de capital, et tout semble indiquer qu'Apple injecte également de l'argent dans son fournisseur de mini-écrans.