Le logiciel d'Aurous utilise en effet la musique en provenance de sites de torrents. Comme il ne doit par conséquent pas tenir compte de droits, tout est librement disponible. Alors que des artistes tels The Beatles et Taylor Swift ne se trouvent pas sur Spotify, ils le sont donc bien dans Aurous.

L'auteur du logiciel, Andrew Sampson, se targue qu'il est légal du fait qu'il n'y a pas de publication du contenu même. Il considère Aurous simplement comme un moteur de recherche musical. Mais comme la musique provient d'une source illégale, Aurous est quand même interdit dans de nombreux pays.

L'interface du diffuseur musical illégal est comparable à celle de Spotify. Les avantages qu'elle offre, résident dans le fait que l'utilisateur peut adapter le look à ses préférences. Il est aussi possible d'importer des sélections musicales ('playlists') de YouTube par exemple.

Procès

A présent qu'Aurous gagne en popularité et en image, il a déjà fait l'objet de plaintes de la part de l'industrie musicale. L'organisation de défense des droits RAA lui a déjà intenté un procès avec le soutien de Sony, Warner Bros et UMG, peut-on lire sur The Verge. Reste à savoir si cela a vraiment un sens. Nombre d'acteurs ont en effet déjà tenté de combattre Popcorn Time, mais le service de diffusion vidéo illégal est encore et toujours en ligne.

Le logiciel d'Aurous utilise en effet la musique en provenance de sites de torrents. Comme il ne doit par conséquent pas tenir compte de droits, tout est librement disponible. Alors que des artistes tels The Beatles et Taylor Swift ne se trouvent pas sur Spotify, ils le sont donc bien dans Aurous.L'auteur du logiciel, Andrew Sampson, se targue qu'il est légal du fait qu'il n'y a pas de publication du contenu même. Il considère Aurous simplement comme un moteur de recherche musical. Mais comme la musique provient d'une source illégale, Aurous est quand même interdit dans de nombreux pays.L'interface du diffuseur musical illégal est comparable à celle de Spotify. Les avantages qu'elle offre, résident dans le fait que l'utilisateur peut adapter le look à ses préférences. Il est aussi possible d'importer des sélections musicales ('playlists') de YouTube par exemple.ProcèsA présent qu'Aurous gagne en popularité et en image, il a déjà fait l'objet de plaintes de la part de l'industrie musicale. L'organisation de défense des droits RAA lui a déjà intenté un procès avec le soutien de Sony, Warner Bros et UMG, peut-on lire sur The Verge. Reste à savoir si cela a vraiment un sens. Nombre d'acteurs ont en effet déjà tenté de combattre Popcorn Time, mais le service de diffusion vidéo illégal est encore et toujours en ligne.