Le Telegraph rapporte que le PDG d'Arm, Rene Haas, a informé le personnel de la réorganisation. Celle-ci va avoir des répercussions au niveau mondial. Comme on pouvait s'y attendre, la plupart des licenciements auront lieu au Royaume-Uni et aux États-Unis. La réorganisation devrait permettre à Arm de réduire considérablement les frais de personnel.

C'est officiel depuis le mois de février : Nvidia a finalement renoncé à son projet de rachat d'Arm. L'acquisition était vue d'un mauvais oeil par les autorités, qui craignaient entre autres que le rachat nuise à la concurrence sur le marché des microprocesseurs.

L'ancien PDG d'Arm, Simon Segars, avait déjà mis en garde sur les conséquences qui découleraient d'un tel échec pour la pérennité de l'entreprise.

En collaboration avec Dutch IT-channel.

Le Telegraph rapporte que le PDG d'Arm, Rene Haas, a informé le personnel de la réorganisation. Celle-ci va avoir des répercussions au niveau mondial. Comme on pouvait s'y attendre, la plupart des licenciements auront lieu au Royaume-Uni et aux États-Unis. La réorganisation devrait permettre à Arm de réduire considérablement les frais de personnel.C'est officiel depuis le mois de février : Nvidia a finalement renoncé à son projet de rachat d'Arm. L'acquisition était vue d'un mauvais oeil par les autorités, qui craignaient entre autres que le rachat nuise à la concurrence sur le marché des microprocesseurs.L'ancien PDG d'Arm, Simon Segars, avait déjà mis en garde sur les conséquences qui découleraient d'un tel échec pour la pérennité de l'entreprise.En collaboration avec Dutch IT-channel.