Un bug dans FaceTime permettait la mise sur écoute de quelqu'un lors d'une communication via FaceTime, alors qu'il ne l'avait pas encore acceptée. C'est Grant Thompson (14 ans) qui avait découvert le problème.

Mais prendre contact avec Apple, c'est plus facile à dire qu'à faire. Pendant neuf jours, il tenta de prévenir l'entreprise par téléphone, e-mail et messages postés en ligne. Ce n'est qu'après que sa mère ait envoyé un courrier portant l'en-tête de son cabinet d'avocats qu'Apple a réagi en déclarant qu'elle supprimait immédiatement la fonction activant le bug dans FaceTime.

Apple signale à présent qu'elle a corrigé le bug sur ses serveurs. FaceTime sera de nouveau entièrement fonctionnel dans le courant de la semaine. En même temps, l'entreprise promet d'améliorer la façon, dont elle traite les avertissements des utilisateurs.