C'est là la deuxième tentative de fusion entre les deux entreprises. En 2001, Alcatel et Lucent, une 'spin-off' d'AT&T, s'étaient en effet déjà rapprochées, mais les négociations avaient à l'époque été interrompues pour des raisons confuses.Les deux entreprises ont confirmé la tenue de négociations relatives à une fusion. Alcatel, dont le siège principal se situe à Paris, possède une valeur marchande de 21,9 milliards de dollars (18,2 milliards d'euros), alors que Lucent pèse quelque 12,6 milliards de dollars (10,5 milliards d'euros). Après plusieurs années difficiles, Alcatel s'est sensiblement améliorée ces derniers mois. Lucent, par contre, éprouve toujours des difficultés après l'éclatement de la bulle internet.Une fusion entre le principal producteur au monde d'équipement pour l'internet à haut débit, Alcatel, et le plus grand fabricant américain de matériel télécoms, Lucent, engendrerait une société caractérisée par un chiffre d'affaires combiné de quelque 21 milliards d'euros et par plus de 88.000 empoyés. Une telle société éclipserait le spécialiste des réseaux Cisco.Comme tant Lucent qu'Alcatel sont présents sur le marché belge, une fusion aurait aussi des conséquences chez nous. Dans le cadre d'une déclaration commune, les deux entreprises affirment qu'elles "ne feront plus de commentaires jusqu'à ce qu'un accord soit trouvé ou que les négociations soient terminées".

C'est là la deuxième tentative de fusion entre les deux entreprises. En 2001, Alcatel et Lucent, une 'spin-off' d'AT&T, s'étaient en effet déjà rapprochées, mais les négociations avaient à l'époque été interrompues pour des raisons confuses.Les deux entreprises ont confirmé la tenue de négociations relatives à une fusion. Alcatel, dont le siège principal se situe à Paris, possède une valeur marchande de 21,9 milliards de dollars (18,2 milliards d'euros), alors que Lucent pèse quelque 12,6 milliards de dollars (10,5 milliards d'euros). Après plusieurs années difficiles, Alcatel s'est sensiblement améliorée ces derniers mois. Lucent, par contre, éprouve toujours des difficultés après l'éclatement de la bulle internet.Une fusion entre le principal producteur au monde d'équipement pour l'internet à haut débit, Alcatel, et le plus grand fabricant américain de matériel télécoms, Lucent, engendrerait une société caractérisée par un chiffre d'affaires combiné de quelque 21 milliards d'euros et par plus de 88.000 empoyés. Une telle société éclipserait le spécialiste des réseaux Cisco.Comme tant Lucent qu'Alcatel sont présents sur le marché belge, une fusion aurait aussi des conséquences chez nous. Dans le cadre d'une déclaration commune, les deux entreprises affirment qu'elles "ne feront plus de commentaires jusqu'à ce qu'un accord soit trouvé ou que les négociations soient terminées".