L'hôpital reste maître de ses données grâce à l'AFA

Qu'il s'agisse du dossier patient informatisé, des images médicales ou encore du partage d'informations dans le cadre d'une collaboration à distance : la numérisation ne fait que s'intensifier dans le secteur de la santé. Le flash apporte une réponse adéquate à chaque défi dans le domaine du stockage.

L'hôpital reste maître de ses données grâce à l'AFA

La numérisation est en cours depuis un certain temps déjà dans le secteur de la santé. Les pouvoirs publics incitent le secteur à remplacer aussi rapidement que possible leurs flux de documents papier par des processus numériques. Reste que toutes ces données numériques - informations sur les patients, données médicales, images numériques, etc. - se traduisent évidemment par une augmentation rapide de la demande en capacité de stockage. " Et il ne s'agit pas là de l'unique tendance qui accroît la pression sur le stockage ", explique Christine Vanderbrigghe, Client Relationship Manager Healthcare Sector chez IBM. " Il existe en effet un mouvement de consolidation. Ainsi, les hôpitaux fusionnent et se regroupent en hubs. Du coup, la nécessité d'une infrastructure numérique susceptible de permettre un partage et un échange efficaces et rapides des données ne fait que croître. "

Partager

La vitesse est essentielle dans le cadre d'un hôpital. Les médecins doivent pouvoir accéder directement aux dossiers, aux résultats de laboratoire et aux images numériques sans la moindre latence.

Dans ce contexte, il importe non seulement que le stockage de données soit sécurisé, mais aussi que ces données soient disponibles rapidement et en toute fiabilité. " La vitesse est essentielle dans le cadre d'un hôpital ", poursuit Christine Vanderbrigghe. " Les médecins doivent pouvoir accéder directement aux dossiers, aux résultats de laboratoire et aux images numériques sans la moindre latence. " Mais cette condition s'impose également aux employés administratifs qui utilisent un logiciel de facturation ou d'autres applications. " Eux aussi veulent pouvoir travailler de manière la plus efficace possible. La vitesse et la convivialité sont à cet égard indissociables. "

Contrôle budgétaire

Pour un hôpital, la vitesse n'est pas la seule justification pour investir dans du stockage flash sous la forme d'All Flash Arrays ou AFA. " Le coût joue également un rôle majeur ", considère Christine Vanderbrigghe. " Dans de nombreux hôpitaux, le budget ICT est sous pression. De grands projets comme le dossier patient informatisé, le RGPD ou une fusion se révèlent très coûteux. Lorsque le budget total est gelé, le département ICT se voit contraint de trouver des sources d'économies dans d'autres domaines. " Avec le flash, le département ICT peut en tout cas maîtriser - voire réduire - l'augmentation des coûts du stockage.

Partager

Avec le flash, le département ICT peut en tout cas maîtriser - voire réduire - l'augmentation des coûts du stockage.

Le stockage AFA n'est pas basé sur des disques, comme le stockage classique. En fait, le flash n'est pas mécanique. En d'autres termes, aucune énergie n'est nécessaire pour faire tourner des disques ni pour éliminer la chaleur produite par des disques rotatifs. Ces spécificités apparaissent clairement sur la facture énergétique. En effet, l'AFA exige jusqu'à quatre-vingt-dix pour cent moins d'électricité et de refroidissement que le stockage traditionnel. En outre, l'AFA occupe dix fois moins de place. Grâce à une meilleure compression des données, la capacité de stockage de l'AFA est cinq fois plus efficace. Ce faisant, le flash offre un coût total de propriété très intéressant et aisément comparable à celui du stockage traditionnel. Mieux encore, le flash est même souvent meilleur marché, surtout si l'hôpital parvient à absorber l'augmentation du volume des données sans investir dans un grand centre de données.

Ce dossier a été réalisé en collaboration avec Arrow ECS, distributeur d'IBM.

Apprenez-en davantage sur les solutions AFA d'IBM Flash Storage.

En savoir plus sur:

Nos partenaires