Volta Ventures sort des starting-blocks avec 42 millions d'euros

18/12/14 à 13:24 - Mise à jour à 13:24

Source: Datanews

Le fonds de capital-risque Volta Ventures va démarrer cette semaine avec 42 millions d'euros dans son portefeuille. L'entrepreneur en série Michel Akkermans, l'un des principaux investisseurs privés dans ce fonds, en sera le président.

Volta Ventures sort des starting-blocks avec 42 millions d'euros

Volta Ventures est un nouveau fonds de capital-risque qui entend capitaliser à un stade précoce des entreprises internet et software prometteuses. Vingt-cinq business angels principalement belges se sont ralliés, il y a quelque temps, à cette initiative, qui sortira cette semaine des starting-blocks avec 42 millions d'euros dans son portefeuille.

Outre les initiateurs Peter Hinssen (Across), Jan Vorstermans (Qunova, ex-Telenet), Jürgen Ingels (Clear2Pay), Jonas Dhaenens (Combell) et Guy Weyns (ex-Goldman Sachs et Morgan Stanley), l'on y retrouve aussi des entrepreneurs technologiques tels Dries Buytaert (Acquia, Drupal), Michel Akkermans (Clear2Pay), Alain De Taeye (TomTom) et Eric Van Zele (Barco), ainsi que des institutions telles iMinds.

Le nouveau fonds sera dirigé par Filip Vandamme de Barco (qui sera entre autres responsables des fusions et rachats) et Frank Maene d'Hummingbird Ventures et Big Bang Ventures. Michel Akkermans assumera la présidence du shareholder advisory board et remplira aussi la fonction de venture partner.

L'objectif est de consentir des investissements oscillant entre 250.000 et 1 million d'euros pour prendre des participations comprises entre 20 et 40 pour cent. "Nous intervenons de manière précoce, lorsque les estimations sont encore assez basses et le risque grand", déclare en souriant Frank Maene. "Nos starters prometteurs sont confrontés à un écart de financement entre les angels avec quelques centaines de milliers d'euros de capital de départ et les capital-risqueurs qui mettent directement des millions sur table. Nous voulons combler cet écart."

Les partenaires envisagent quatre à cinq projets par an et ciblent un ensemble d'une vingtaine de startups. Actuellement, deux dossiers sont déjà finalisés pour investissement. Leurs noms seront annoncés au début de l'an prochain.

Comme l'intérêt en Volta Ventures est grand, le fonds organisera au cours du premier semestre de 2015 une nouvelle phase de récolte d'argent. "Nous devrions être capables de faire grimper le capital à 50 millions d'euros", indique encore Frank Maene.

Parmi les principaux investisseurs, l'on retrouve l'ARKimedes-Fonds II (une initiative de la société d'investissement flamande PMV et du gouvernement flamand) et l'EIF (European Investment Fund).

En savoir plus sur:

Nos partenaires