Twitter va-t-il rogner le potentiel de la sensation internet Meerkat?

18/03/15 à 16:40 - Mise à jour à 16:40

Source: Datanews

Diffuser des vidéos en direct via Twitter d'une simple pression sur un bouton, telle est l'idée sous-jacente à Meerkat, la vogue du moment sur South by Southwest (SXSW). Mais Twitter rue dans les brancards: le réseau social met un terme à la collaboration. Serait-ce parce qu'il entend proposer lui-même un concurrent?

Twitter va-t-il rogner le potentiel de la sensation internet Meerkat?

© web

En l'espace de deux mois, Meerkat a attiré plus de 100.000 utilisateurs enthousiastes. L'appli permet de diffuser archi-aisément des vidéos en direct vers les suiveurs sur Twitter.

Les utilisateurs relient l'appli à leur compte Twitter, pressent le petit bouton 'films', et Meerkat poste automatiquement un tweet avec le lien vers le 'livestream'.

L'une des fonctions les plus intéressantes, c'est que les personnes qui regardent, peuvent faire des commentaires en live. Leurs messages apparaissent aussitôt au bas de l'écran. Voilà comment une diffusion vidéo populaire devient un authentique événement social.

Lors du salon technologique South by Southwest (SXSW), qui est organisé cette semaine à Austin (Texas), Meerkat est réellement la vogue du moment. Ce n'est pas négligeable pour la startup car des applis telles Twitter et Foursquare ont autrefois aussi percé lors de ce même festival.

Il n'empêche que Meerkat pourrait encore connaître des difficultés car Twitter fait marche arrière et met un point final à l'intégration. Le géant des médias sociaux est effrayé du succès soudain de l'appli et a racheté, il y a quelques jours, Periscope, une appli qui, vous ne le devinerez jamais!, est quasiment un copier-coller de Meerkat.

Quelques heures après le rachat de Periscope, Twitter a empêché que Meerkat ait encore accès à la liste des suiveurs de quelqu'un sur le réseau social, et poste encore des liens dans la ligne du temps de ces personnes.

Un utilisateur peut donc encore lancer une diffusion vidéo, mais les suiveurs sur Twitter ne sont plus les suiveurs sur Meerkat, ce qui pourrait entraîner en grande partie la perte du potentiel viral.

Ben Rubin, le fondateur de Meerkat, ne se laisse cependant pas décontenancer. Il annonce tout simplement que le coup d'arrêt de l'intégration Twitter signifie que sa start-up est 'bien partie'.

Notre homme ne veut pas non plus continuer de dépendre de Twitter. Il envisage ainsi de promouvoir les vidéos Meerkat via Facebook et d'autres réseaux sociaux.

En savoir plus sur:

Nos partenaires