Test: le Galaxy S7 de Samsung met la barre encore plus haut

14/03/16 à 14:20 - Mise à jour à 15:34

Source: Datanews

Au niveau du look, le nouveau produit-phare de Samsung est un prolongement de son prédécesseur, mais à l'intérieur, il y a suffisamment de changements pour que l'on puisse parler d'une mise à jour réussie. Faisons connaissance avec le meilleur smartphone au monde.

Test: le Galaxy S7 de Samsung met la barre encore plus haut

© Galaxy S7

L'année dernière, nous avions été enthousiasmés par le Galaxy S6 (et par sa variante S6 Edge à bords d'écran arrondis), mais l'appareil présentait quand même quelques 'imperfections'. Il n'était par exemple pas étanche (alors que son prédécesseur, le S5, l'était bel et bien), et le connecteur pour carte-mémoire brillait par son absence. En outre, son accu n'offrait pas une grande autonomie pour un appareil aussi coûteux.

Disons-le franchement: Samsung a joliment gommé ces imperfections dans le S7 et le S7 Edge. Les deux appareils peuvent être plongés pendant une demi-heure jusqu'à 1,5 mètre de profondeur (IP68) et acceptent jusqu'à 200 Go de capacité de mémoire supplémentaire aux 32 Go d'origine.

La capacité de la batterie a été accrue respectivement de 2.550 et 2.600 mAh à pas moins de 3.000 et 3.600 mAh, et le résultat est à l'avenant: en cas d'utilisation normale, l'appareil offre une autonomie de plus d'une journée et demie. Et même en utilisation intensive (comme la reproduction de quelques films par exemple), l'accu n'est pas encore entièrement déchargé en soirée.

A cause de la batterie plus grande, l'appareil est devenu un peu plus épais et plus lourd que son prédécesseur, mais personne ne s'en offusquera, au contraire.

Moins aigu

A bien y regarder, les bords de l'écran du Galaxy S7 de 5,1 pouces et du Galaxy S7 Edge de 5,5 pouces se sont encore arrondis par rapport à ceux de la génération précédente, ce qui donne à l'ensemble un aspect plus léché et - plus important encore -, ce qui fait qu'ils tiennent mieux en main.

C'est surtout le S7 Edge, l'appareil que nous avons pu tester, qui se distingue par des bords moins aigus, ce qui ne peut que profiter à sa facilité d'emploi et ce qui permet de mieux le saisir lorsqu'il repose dos contre un support.

Une autre nouveauté agréable, c'est l'affichage toujours actif ('always on'). C'est ainsi que vous pourrez lire toute la journée durant la date et l'heure par exemple, mais aussi les notifications de nouveaux messages, sans que vous deviez allumer l'appareil.

Et cette fonction 'always on' n'est pas énergivore, puisqu'elle ne consommerait qu'1 pour cent de la capacité de la batterie par heure.

Appareil photo

La principale innovation du S7 se situe cependant au niveau de l'appareil photo. Sur papier, il peut peut-être avec ses 12 méga-pixels paraître moins performant que celui équipant le S6 (16 méga-pixels), mais rien n'est moins vrai.

Le S7 est en effet doté d'un grand diaphragme F1.7 et d'un capteur 'dual pixel' (alias un appareil photo à plus grands pixels). Il en résulte que l'appareil photo peut capter davantage de lumière que d'autres appareils photo de smartphones, et cela se voit surtout lors de la prise de photos dans des conditions lumineuses plus sombres: cela n'avait jusqu'à aujourd'hui jamais donné d'aussi bons résultats.

L'appareil de Samsung peut également utiliser tous les pixels sur le capteur 'dual pixel' pour l'autofocus, ce qui fait qu'il est capable d'une mise au point à une vitesse incroyablement élevée. A tel point que personne ne fait actuellement aussi bien que Samsung, même pas Apple. L'autofocus sur l'iPhone 6S semble avoir des allures d'escargot en comparaison avec celui du S7.

Le moteur

En Europe, les S7 et S7 Edge seront équipés d'un ensemble de puces octa-coeur Exynos 8890 de Samsung même. Ce jeu de puces - à quatre grands coeurs (2,3 GHz) pour les travaux lourds et à quatre coeurs économes Cortex A53 (1,6 GHz) pour le travail plus léger - obtient déjà de très bons scores aux tests benchmark Geekbench et Antutu (et ce, même si le Snapdragon 820, qui constitue la pièce maîtresse du S7 aux Etats-Unis, fait encore un peu mieux).

La mémoire de travail de 4 Go RAM fait en sorte que l'appareil n'offre aucun raté en faisant tourner les applis lourdes ou en multitâche. L'écran du S7 présente encore et toujours une résolution Quad HD (2.560x1.440 pixels ou 577 ppi pour le S7 et 543 ppi pour l4edge), et peut être encore et toujours qualifié de meilleur écran de smartphone sur le marché actuel. On voit la différence tout simplement à l'oeil nu, quand on rapproche un appareil d'une autre marque du S7.

A noter aussi que la série S7 exploite la technologie 'liquid cooling' (refroidissement liquide) pour ses processeurs, ce qui fait que ces appareils s'échauffent moins vite en utilisation intensive (ou lors des jeux). Voilà pour la théorie car nous avons, nous, enregistré un solide échauffement de l'appareil après une longue utilisation.

Avec la fonction 'game launcher', enfin, les fans de jeux pourront contrôler la consommation de la batterie et neutraliser des boutons pendant les jeux. Il est aussi possible d'enregistrer et de partager des sessions.

Objections

Contrairement à ce que nous pensions, le S7 est bien équipé d'une sortie micro USB, mais pas d'un port USB-C. Officiellement, c'est dû au fait qu'aucun accessoire avec port USB-C n'est encore disponible, mais l'on regrettera quand même l'absence de ce port sur un nouveau produit-phare comme celui-ci.

Autre regret: Samsung n'utilise pas la possibilité 'adoptable storage' que Google a introduite avec Android 6.0 Marshmallow. L'adoptable storage permet d'utiliser comme mémoire interne la mémoire que vous ajoutez à l'appareil. Android veille en effet à ce que la nouvelle mémoire et la mémoire interne 'fusionnent', ce qui permet par exemple de stocker des applis sur une carte-mémoire.

Comme le S7 ne supporte pas cette fonction, vous ne pourrez utiliser la mémoire extensible que comme une sorte de clé USB, pour y stocker des photos par exemple. Dommage donc car l'adoptable storage est l'une des nouveautés les plus intéressantes dans Android 6.0 Marshmallow.

Dernière objection: le software installé par défaut sur le S7 engloutit déjà quasiment 8 Go. Autrement dit, il ne reste 'plus' que 24 Go pour vos applis et votre contenu personnels (sans nouvelle carte-mémoire).

Il y a là de quoi s'étonner car l'interface TouchWiz dont Samsung recouvre Android 6.0, semble plus simple et plus légère que jamais. Le fait est que l'entreprise coréenne installe à présent aussi pas mal de logiciels de Microsoft sur l'appareil, ce qui pourrait être en partie l'explication.

Conclusion

La conclusion est que cette fois encore, le S7 représente le meilleur smartphone disponible actuellement. Pour ce qui est des spécifications, personne ne fait mieux pour l'instant. Et l'appareil photo du S7 est d'une qualité exceptionnelle.

Le mariage entre le S5 et le S6, comme Samsung qualifie son nouveau gadget, est réussi et met de nouveau la barre plus haut pour la concurrence. Il faudra qu'Apple fasse fort avec l'iPhone 7. L'on est curieux de voir quelle sera la riposte de Tim Cook et consorts.

En Belgique, les S7 et S7 Edge sont commercialisés depuis vendredi. Le nombre d'unités pré-vendues des nouveaux Galaxy S7 et S7 Edge - commandés entre le 21 février et le 10 mars - est, selon Samsung, déjà plus de 2,5 fois supérieur à celui du Galaxy S6 l'année dernière.

Le Galaxy S7 est vendu à partir de 700 euros, et le Galaxy S7 Edge à partir de 800 euros.

En savoir plus sur:

Nos partenaires